type roue voiture

On parle souvent des pneus, mais très rarement du système complexe qui va avec : la roue ! Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce composant indispensable de nos véhicules…

Inventée il y a environ 5 000 à 6 000 ans, la roue a tout simplement révolutionné notre façon de nous déplacer. Mais aujourd’hui, que sait-on vraiment de cette pièce mécanique ? Pas grand-chose en réalité ! Pourtant, elle mérite toute notre attention, car elle continue à nous rendre de grands services.

Qu’est-ce qu’une roue ?
definition roueSur la plupart des véhicules, la roue est un assemblage de plusieurs éléments : 
- La jante, située au centre. Ce cylindre est souvent composé de trous prévus pour la ventilation du système.
- Le moyeu, au centre de la jante. Il relie la roue à l’“arbre” (on l’appelle aussi « axe moteur » ou « axe directeur »
- Le pneumatique, entourant la roue. Il la protège en absorbant les chocs et permet d’adhérer à la route.

[Cet article vous intéressera : Pneu increvable : l’essayer, c’est l’adopter ?]

Roues motrices / Roues directrices : on vous explique ! 

Les roues motrices sont tout simplement celles qui reçoivent la puissance du moteur pour permettre au véhicule de se déplacer. Sur les deux-roues (vélos, motos), elles sont systématiquement situées à l’arrière. C’est la même chose sur les poids lourds. En revanche, les choses sont plus compliquées sur les voitures :

  • Roues motrices à l’avant > elles équipent les véhicules à traction (soit la plupart des véhicules en France). Cette technologie est plus logique : il est plus facile de placer les roues motrices à l’avant si le moteur est lui aussi situé à l’avant.
  • Roues motrices à l’arrière > elles équipent les véhicules à propulsion. Ils sont assez rares car plus complexes dans leur fabrication. Mais certaines marques, notamment allemandes, proposent ce type de transmission.
  • Roues motrices à l’avant et à l’arrière > elles équipent les véhicules à traction intégrale, comme les 4×4. Quant aux SUV, ils peuvent comporter quatre roues motrices, mais cela n’est pas systématique. Quoi qu’il en soit, plus un véhicule possède de roues motrices, plus sa trajectoire et sa tenue de route sont maîtrisées.

Les roues directrices sont des roues qui ne sont pas motrices à proprement parler. Pourtant, elles sont équipées d’un système qui permet de les orienter indépendamment de la deuxième paire de roues. À la clé : plus de maniabilité à vitesse basse et plus de stabilité à vitesse haute. Plusieurs constructeurs ont proposé des véhicules à roues arrières directrices, mais ce système, fonctionnant par un actionneur électrique et piloté entièrement par l’électronique, reste marginal.

Roues et consommation de carburant… 

questionLe saviez-vous ? Un véhicule à traction intégrale consomme plus de carburant qu’un véhicule équipé de deux roues motrices. Lors de l’acquisition d’un véhicule, il est donc important de considérer cette donnée, qui a un impact direct sur le TCO de votre flotte.

Par ailleurs, vous pouvez également faire des économies de carburant (et réduire les risques d'incidents) en surveillant la pression des pneus de vos véhicules. 
Dans la plupart des stations-services du groupe Total, le gonflage des pneus est gratuit. Connectez-vous à cette page pour localiser ces stations (puis cochez "gonflage" dans la rubrique "services") :
http://www.total.fr/pro/carte-gr/ma-carte-gr-en-pratique/trouver-station-service-gr.html

taille roue voitureDes roues à la taille plus imposante…

Dans les années 80, le diamètre des roues tournait autour des 30 cm. Mais cette taille a progressé au fil des décennies. Aujourd’hui, certaines roues de berlines affichent près de 50 cm de diamètre ! La raison de cette évolution est toute simple : comme les véhicules modernes embarquent de plus en plus d’équipements et pèsent plus lourd, la taille de leurs freins a elle aussi grandi. Comme les plaquettes de freins sont logés dans les jantes, les constructeurs ont dû faire évoluer la taille drouees roues en conséquence…

Demain, la disparition des roues ?

L’apparence des roues devraient encore évoluer. En effet, l’arrivée de nouvelles énergies au sein des flottes de véhicules favorise ces changements. Sur les véhicules électriques par exemple, la technologie permet de moins solliciter les équipements de freinage classiques. Ces équipements peuvent donc être modifiés, pour tenir dans des roues qui seront encore plus grandes, mais aussi plus étroites ! Dans un avenir plus ou moins proche, l’étape suivante sera peut-être l’arrivée de véhicules sans roues, ou des véhicules drones hybrides, comportant à la fois des roues et des hélices. Certains constructeurs y pensent déjà très sérieusement…

Pro-Moove vous recommande aussi :
Les radars flashent plus et rapportent plus !
Le classement des radars les plus actifs, par département
Radars routiers : ce que vous ne soupçonnez pas !


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi