2030 : les véhicules essence bannis de Paris ?

Temps de lecture : 1 minute

Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris chargé des transports et de l’espace public, a confirmé la nouvelle : les véhicules essence ne seront plus les bienvenus dans la capitale en 2030. “Nous avons planifié cette sortie des véhicules thermiques, parce que le temps presse, tout simplement”, a-t-il commenté jeudi 12 octobre, sur la station France Info. Il y a quelques mois, la ville avait déjà annoncé son intention de bannir les véhicules diesel, en 2024. L’objectif de Paris est de devenir neutre en carbone et d’accorder uniquement une place aux énergies renouvelables, en 2050.

Un concentré de solutions pour votre MOBILITE !
Zéro Note de Frais, Espace Client dédié à la gestion de flotte, récupération TVA facilitée...

Pas d’interdiction, mais une trajectoire “crédible”

Dans un communiqué, la ville précise que cette idée ne devrait pas se traduire par une interdiction pure et simple. Elle évoque une “trajectoire qui semble à la fois crédible et soutenable. Ce cap tient compte de façon pragmatique de l’évolution de plus en plus rapide du secteur des transports ces dernières années.”
Pour atteindre son but, la municipalité compte sur le développement des véhicules électriques et sur la mise en place d’un nouveau schéma de transport dans le cadre du projet de réseau du Grand Paris. Elle compte également consulter les parisiens sur ce sujet, en organisant une “votation citoyenne”. À suivre…

Pro-Moove vous recommande aussi :
Le point sur la législation automobile à Paris

Les interdictions Crit’Air touchent 3 % du parc auto francilien


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

1 Commentaire

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA


  1. Philippe B

    “Votation citoyenne”… Ce doit être une plaisanterie
    Les parisiens et ceux qui y travaillent n’ont jamais été
    consultés avant de mettre en place ce qui a massacré la circulation
    et augmenté la pollution