interdiction avertisseurs radars

Avertisseurs de radars, GPS… Les applications signalant la présence des forces de l’ordre ou de radars sur la route (Waze, Coyote…) reviennent au cœur de l’actualité. Un projet de décret a récemment été déposé par la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) auprès de la Commission européenne. Il vise à interdire la diffusion “de tout message ou indication permettant aux usagers (…) de connaître la localisation des forces de l’ordre dans certains périmètres et susceptible de nuire à l’efficacité des opérations de police administrative de sécurité routière ou des opérations de police judiciaire réalisées.”

Interdiction d’avertisseurs de radars : des raisons multiples

Le Ministère de l’intérieur explique que le travail des forces de l’ordre peut s’avérer inefficace à cause de l’utilisation d’avertisseurs de radars. Par ailleurs, Certains conducteurs ayant consommé de l’alcool ou des stupéfiants auraient tendance à changer d’itinéraire pour éviter les contrôles.  Le projet de décret mentionne également le contexte de lutte contre le terrorisme :  “le signalement des forces de l’ordre sur les systèmes d’aide à la conduite peut avoir un effet néfaste lors de certains événements (…). C’est le cas par exemple pour des missions dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou la criminalité organisée, du dispositif  alerte enlèvement ou de la recherche de détenus évadés.”

Si cette proposition est retenue par la Commission européenne, elle pourrait entrer en vigueur au plus tôt durant l’été 2017.

Pro-Moove vous recommande aussi :
Radars pédagogiques et utilisation d’avertisseurs : où en est-on ?
8 applications smartphones idéales


Commentaire (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. LEROY Jean Pierre

    C’est facile mais vraiment facile de faire du chiffre en verbalisant
    les gens qui roulent à 53 Km/h ou 115 Km/h . les criminels de la route sont ailleurs. que les forces de l’ordre se postent un peu aux
    bons endroits . Je conduit et suis sur les routes depuis 47 ans et
    constate que de plus en plus le manque de respect des signaux routiers , l’on brule des stops à tous vent sans compter le non respect des priorités dans les rond-point tous cela accompagné de doigt d’honneur. La causse d’accidents est la. Pourquoi ne pas sanctionner un brulage de stop de 500 € d’amende et 3 mois de permis , cela calmerez les ardeurs de ce ces criminels de la route. J’espère être entendu et avoir en retour votre avis sur la question . Merci et bonne lecture J P L

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi