Deux-roues automobilistes : comment améliorer la relation ?

Les bonnes relations entre automobilistes et deux-roues sont indispensables à la sécurité routière. Quels sont les chiffres concernant les accidents ? Comment limiter les risques ? Nos experts vous éclairent pour que chacun appréhende au mieux les comportements de l’autre.

Tous les deux-roues, qu’ils soient motorisés ou non, ont un taux d’accidentologie élevé. En France, le taux de mortalité des motards est presque deux fois plus élevé que celui des automobilistes. A Paris, les motos et scooters sont impliqués dans une quinzaine d’accidents par jour (2 accidents pour les vélos).

Accidents : ce que disent les chiffres

La cohabitation des automobilistes et des deux-roues est parfois compliquée. Certains conducteurs pensent ainsi que le comportement des deux-roues peut parfois être un facteur d’accident. Pourtant, les chiffres démontrent une autre réalité : en Ile-de-France, les deux-roues motorisés ne sont présumés responsables que dans 39 % des accidents les impliquant (contre 50 % pour les automobilistes. La part restante est liée à d’autres facteurs, comme les conditions météorologiques). Par ailleurs, la moitié des accidents se produit alors que le deux-roues n’effectue aucun changement de direction.

Les réflexes pour renforcer la sécurité pour une bonne cohabitation

Les déplacements à deux-roues ont considérablement augmenté ces dernières années, particulièrement en ville. Aux heures de pointe, les conditions de trafic peuvent amener les motos, scooters et vélos à réaliser des manœuvres plus hasardeuses (par exemple, se déplacer entre les files de voitures). Chaque automobiliste et conducteur de deux-roues doit donc rester vigilant, car ces derniers n’ont pas de carrosserie pour les protéger et ne possèdent ni airbags, ni ceinture de sécurité.

  • Rétroviseurs et angle mort
    Surveillez vos rétroviseurs et angles morts, particulièrement lors d’un changement de cap.
  • Clignotants
    Ils sont essentiels pour signaler à tous les automobilistes vos changements de direction. L’oubli d’un clignotant est un facteur de risque important pour les deux-roues. Anticipez, en les mettant en marche une dizaine de secondes avant de modifier votre trajectoire.
  • Freinage
    Respectez les distances de sécurité : ne « collez » pas le véhicule devant vous et essayez autant que possible de freiner avec souplesse.
Bon sens et courtoisie sur la route !

L’agressivité au volant est un facteur de risque. Sur la route, politesse, respect et courtoisie doivent donc être de mise.
Pour les automobilistes, cela passe par exemple par le fait de savoir se décaler légèrement pour laisser passer un motard qui double.
De leur côté, les conducteurs de deux-roues peuvent signaler leurs manœuvres bien à l’avance en mettant en marche leur clignotant (ou en faisant un signe de la main pour les conducteurs de vélos…)

Pour aller plus loin dans la cohabitation automobilistes/deux-roues et fluidifier le trafic, une expérimentation est menée dans 11 départements français. Découvrez en vidéo le fonctionnement de la circulation « inter-files » :

 

Pro-Moove vous recommande aussi :
Motos & scooters : gants obligatoires
Des 2-roues conscients du danger qu’ils représentent ?


Commentaires (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. GENOT

    Bonjour,

    Conduisant un scooter 125 cm3 avec un gilet fluorescent jaune en permanence, j’ai quand même été victime d’un accrochage avec une voiture qui a changé brusquement de file. Ce véhicule est passé sans clignotant de la file de gauche qui était à l’arrêt vers la file de droit où je circulais. A la décharge de ce conducteur, il faisait nuit et il pleuvait, donc la visibilité était réduite. Néanmoins, le comportement imprudent de cet automobiliste aurait pu engendrer des blessures graves.
    J’ai constaté que si j’oubliais de porte mon gilet fluorescent, le comportement des automobilistes était différent car ils ne me voyaient qu’au dernier moment voire pas du tout.
    R. G. Scooteriste (56000 kms parcourus)

  2. Francis

    Je ne peux que réagir à cet article que je trouve proprement scandaleux !
    Un deux roues motorisé se doit AVANT TOUT de :
    – Respecter les limites de vitesse
    – Dépasser “comme une voiture” donc pas zigzaguer entre les voitures
    Qu’on me montre un motard qui respecte ces deux règles élémentaires et je m’inclinerais.

    Et se déporter légèrement pour laisser passer un deux roues !!! Pourquoi pas alors se déporter pour laisser passer la voiture suiveuse qui roule plus vite que vous !! C’est interdit de doubler en restant sur la même file alors même si c’est “sympa”, encore faudrait-il que les motards aient alors la simple politesse de dire merci.

    Autre élément sur l’expérimentation de rouler en “inter-files”, mais c’est le cas depuis que la moto existe, pratiquement tous les motards (y compris les gendarmes/policiers), pour peu qu’il y ait le moindre ralentissement, le pratiquent. Le mettre en place officiellement ne revient qu’à valider des pratiques courantes.

    Enfin, mettre son clignotant une dizaine de secondes avant de dépasser, c’est du n’importe quoi ! Calculer un temps avant un dépassement ne veut rien dire car cela dépend de la vitesse du véhicule (à 130 km/h, cela équivaut à se signaler 36 mètres avant !).

    • Fabien Hostache

      À travers cet article, nous souhaitons rappeler la réglementation et donner quelques conseils pour améliorer la sécurité sur la route.
      Bien sûr, cela concerne tous les conducteurs : deux-roues (motorisés ou non), voitures, poids lourds… Loin de nous l’idée de prendre un parti en particulier.

      Vous avez raison de souligner que la mise en marche du clignotant n’est pas une question de secondes mais plutôt une équation distance/vitesse.
      C’est l’occasion de rappeler à tous que son usage est primordial : ne pas l’utiliser peut engendrer d’importants dégâts matériels et humains.

      En tout cas merci Francis pour votre commentaire, qui nous éclaire lui aussi sur la cohabitation automobilistes/deux-roues.

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi