credit mobilite entreprise

Pour être plus en phase avec les besoins de leurs collaborateurs, un nombre croissant d’entreprises leur proposent un « crédit mobilité » qui se substitue partiellement ou totalement à leur voiture de fonction.

Le « crédit mobilité » est une alternative financière à l’usage d’un véhicule de fonction au sein de l’entreprise. Le salarié renonce partiellement ou totalement à sa voiture et perçoit en contrepartie une somme correspondant à l’avantage en nature auquel il met fin.

Plusieurs options sont possibles :

  • Un collaborateur qui dispose d’une grosse voiture de fonction peut décider d’opter pour un plus petit modèle. La différence de coût pour l’entreprise sera « versée » au salarié.
  • Le collaborateur choisit de renoncer à un véhicule personnel pour intégrer un système d’autopartage. Là encore, le différentiel financier lui sera versé.
  • L’entreprise peut proposer à son collaborateur de renoncer à sa voiture de fonction. Ce dernier reçoit alors un crédit d’autant plus important.

Le salarié concerné peut utiliser la somme versée pour des dépenses de transports professionnelles ou personnelles : achat de billets de train, d’un forfait pour les transports en commun, location d’une voiture pour les vacances… Cette somme est un avantage en nature, qui doit être déclaré. Il est imposé et soumis à cotisations sociales.

Un important apport financier

Entre 3 000 et 10 000 € annuels, c'est en moyenne, ce que peut rapporter le « crédit mobilité », en fonction des modalités choisies (véhicule plus petit, système d'auto-partage, plus de voiture).

Crédit mobilité : pourquoi ça se développe ?

crédit mobilité statistiquesS’il n’est pas encore aussi développé que dans certains pays européens comme les Pays-Bas, ce système de « cash or car » suscite l’intérêt croissant des entreprises françaises et notamment de grands groupes. Lorsqu’il est mis en place, le « crédit mobilité » séduit en moyenne 10 à 20 % des salariés concernés.

En proposant ce dispositif, les sociétés entendent coller à l’évolution des usages. Les collaborateurs, et tout particulièrement ceux issus de la génération Y (nés entre 1978 et 1994), sont de plus en plus sensibles aux pratiques de l’économie collaborative et accordent une place croissante à la notion de partage, plus qu’à celle de propriété.

Dans les zones urbaines denses, ils sont, en outre, de moins en moins demandeurs de voitures de fonction de gabarit important, souvent sous-utilisées. Ils peuvent ainsi préférer les transports alternatifs (métro, train…), parfois plus pratiques et plus rapides pour les trajets domicile-travail.

Les solutions de mobilité collectives permettent, en outre, de réduire l’impact environnemental de ces déplacements. Il en va de même si l’introduction du « crédit mobilité » est l’occasion de développer l’autopartage dans la flotte de l’entreprise ou le recours à des véhicules non thermiques.

Crédit mobilité : comment ça marche ?

calcul crédit mobilitéDe nombreuses sociétés spécialisées dans les flottes proposent aujourd’hui aux entreprises des solutions intégrant le « crédit mobilité ». Certains loueurs ont lancé des offres permettant aux salariés disposant d’une voiture de fonction d’opter pour un modèle plus petit pour cette location longue durée. En parallèle, grâce au crédit versé par l’entreprise, ils peuvent louer pour une courte durée un véhicule plus grand, pour des besoins personnels (week-ends, vacances…)
Un autre type d’offre est actuellement proposé par certains loueurs. Elle permet aux détenteurs d’une voiture de fonction de bénéficier d’un crédit mobilité, par exemple en passant à l’autopartage. Le compte ainsi abondé est accessible depuis une application disponible sur ordinateur, tablette ou mobile. Elle permet aux salariés de dépenser leur crédit mobilité facilement, en étant mis directement en lien avec d’autres solutions de mobilité (taxi, train etc) et en procédant à des paiements dématérialisés.

Pro-Moove vous recommande aussi :
[VIDEO] Gérer une flotte auto… Un cauchemar ?
Gestion de flotte : mettez à jour vos connaissances !
Gestion de flotte : les dossiers chauds pour 2018…


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi