Contrôle technique 2018 de nouveaux critères pris en compte

Le nouveau contrôle technique entrera en vigueur en mai 2018 et engendrera des sanctions plus sévères. Cette réforme, qui s’inscrit dans le cadre de la directive européenne de 2014/45, vise à harmoniser le contrôle technique entre les pays de l’Union.

Immobilisation immédiate du véhicule en cas de défaillance critique

Au total, 126 défaillances critiques déboucheront sur une interdiction de circuler immédiate. L’article 9 de la directive stipule : “En cas de défaillances critiques, le contrôle est considéré comme ayant échoué. L’État membre ou l’autorité compétente peut décider que le véhicule en question ne peut plus circuler sur la voie publique et que l’autorisation de circuler doit être suspendue pendant une durée limitée, sans que cela n’entraîne une nouvelle procédure d’immatriculation, jusqu’à ce que les défaillances soient rectifiées et qu’un nouveau certificat de contrôle technique soit délivré, prouvant que le véhicule est en état de circuler.”

Contrôle technique 2018 : quelles sanctions ?

Étriers de frein en mauvais état, feux de stop hors service ou encore pneus usés pourront engendrer l’immobilisation du véhicule. Si un défaut critique est relevé, vous recevrez une vignette qui vous permettra de circuler une journée, avant d’effectuer les réparations nécessaires. Passé ce délai de 24 heures, vous ne pourrez plus rouler avec votre véhicule, sous peine d’une amende de 135 euros.

 


Infographie : France Inter


Pro-Moove vous recommande aussi :

Contrôle technique : quels sont les motifs de contre-visite les plus fréquents ?
Un contrôle technique plus exigeant pour les véhicules diesel ?


Commentaires (9)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Christian

    Et allons y encore une norme européenne à la con
    Toujours les pauvres qui sont encore touché
    Tout les travailleurs de france qui ont du mal à boucler les fins de mois,les retraités
    Comment accentuer la précarité pas meilleur moyen que cette mesure
    Qui une fois de plus va pénaliser lourdement les petits les classes sociales les plus basses
    Qui peux changer de bagnoles tous les ans ?
    Pour une ampoule une fuite moteur etc etc etc
    Une journée pour réparer !
    Ils deviennent dingue
    Vive macron et toute sa clique à la botte de l’Allemagne et de l’Europe
    En 2022 qu’ils ne s’étonnent pas du résultat des courses

  2. guerrault

    et le prix ????

  3. Citrobilou

    C’est sur que si ma Dyane pisse 10 gouttes d’huile au 100 km elle met gravement la planete en danger, par contre l’AIRBUS qui crache des tonnes de CO2 et de Kérosene imbrulé rien que pour aller du parking à la piste de décollage, lui il n’y est pour rien……..

  4. Max

    Comment mettre à genoux les classes les plus modeste , triste pays , triste Europe

  5. Ricco

    Et la Co…rie continue.
    Déjà faire un contrôle technique tous les 10 000 km c’est pas mal mais si en plus je dois changer de véhicule !!!
    On va voir si mon véhicule ne passe pas je le ferraille et fini les voitures.
    Cela donnera de la plus value aux assurances, aux garages, et au contrôle technique.
    L’état en sera d’autant plus gagnant (pus de TIPP, de TVA, et autres)

  6. Grandval Arnaud

    Le renforcement du contrôle technique et de la contre visite en 2018,incitera les particuliers à abandonner entretien, les reparations,ainsi l’achat de vehicule à long therme.

  7. Mathis

    Encore une mesure qui va pénalisé les plus modeste .il y a de grande chance de voir beaucoup de monde rouler sans le contrôle faute de moyen et de temps
    Avec tout se qui va avec(amende 135e et les assurances en cas d accident) la voiture devient un luxe .bon il faut que j’aille travailler en voiture j ai pas le choix merci Europe de mer.. ou va ton ? Je me pose beaucoup de questions . lamentable

  8. Fleury Alain

    Bonjour,pour le contrôle technique,mais qu’elle sont les compétences des contrôleurs,les outils nécessaires au contrôle sont ils contrôlés eux même (métrologie ,damage etc…)car tout cela n est en aucun cas mentionnée,aujourd’hui deux contrôles effectué dans différent centre ,deux avis différent donc cela interpelle…..,cordialement,M.FLEURY

  9. DANEELS Gérard

    Encore des super-controles pour obliger les gens à l’achat de réparer et faire fonctionner le”marché” . Mais que feront ceux qui sont obligés d’avoir un véhicule pour aller travailler et qui n’auront pas les moyens de faire réparer ?

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi