Le nouveau contrôle technique pour les véhicules est entré en vigueur le 20 mai 2018

Les centres chargés d’effectuer le contrôle technique sont catégoriques : ils ont passé ces dernières semaines à refuser des clients potentiels (le nombre de rendez-vous aurait augmenté de 60 %) ! En effet, pour devancer l’entrée en vigueur du “nouveau” contrôle technique dimanche 20 mai 2018, les automobilistes ont été très nombreux à vouloir faire vérifier leur véhicule. La raison ? Probablement l’envie d’éviter un examen plus long, plus exigeant et potentiellement plus cher

Contrôle technique : 3 types de défaillances

La nouvelle version du contrôle technique est le résultat de la transcription en droit français d’une directive européenne. Ce texte a pour objectif  de faire baisser de 50 % le nombre de décès sur les routes entre 2010 et 2020. Pour y parvenir, le nouveau contrôle technique devra vérifier 610 défaillances potentielles sur chaque véhicule. Ces défaillances sont classées en 3 catégories, en fonction de leur gravité : mineures, majeures et critiques. Les plus graves d’entre elles (127 en tout) devront être corrigées dans la journée, sous peine d’immobilisation et d’une amende de 135 €.

>>> Cet article vous intéressera aussi : Nouveau contrôle technique : comment bien le préparer ?

Véhicules non-conformes : des disparités en fonction des départements

Tous les départements ne sont pas égaux face au contrôle technique. En effet, dans son bilan 2017, l’UTAC-OTC (l’Organisme Technique Central du contrôle technique des véhicules), dévoilait que plusieurs départements de l’ouest de la France présentaient plus de 21 % de véhicules non-conformes, exposés à une contre-visite. A l’inverse, le sud-est fait figure de bon élève, avec des taux compris entre 15 % et 21 %. Mieux, la Haute-Corse, le Bas-Rhin, le Val d’Oise, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne présentent moins de 15 % des véhicules recalés. Pour en savoir plus, découvrez l’infographie du quotidien Sud-Ouest.


Pro-Moove vous recommande aussi :
Votre véhicule passera-t-il le contrôle technique en 2018 ?

Nouveau contrôle technique : comment bien le préparer ?


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi