Ronds-points et carrefours giratoires : toutes les règles décryptées…

Temps de lecture : 3 minutes

Entre les clignotants oubliés, les véhicules en angle mort et les positions pas toujours respectées, les carrefours giratoires et les ronds-points ne sont pas toujours faciles à aborder. Quelles sont les règles à connaître ? Quelles sont les différences entre chaque type d’anneaux ?

Carrefours giratoires ou ronds-points ? La différence est importante !

Les panneaux aux intersections entre plusieurs voies de circulation peuvent être construits sous plusieurs formes. Difficiles, parfois, de distinguer les différences entre les appellations souvent confondues :

  • les carrefours giratoires se caractérisent par la présence de plusieurs panneaux de signalisation indiquant l’approche du carrefour, les cédez-le-passage et le sens obligatoire. Un terre-plein central, matériellement infranchissable, est présent. Le sens de circulation est unique, même si la chaussée peut compter plusieurs voies. Dans certains cas, des feux tricolores sont ajoutés pour réguler la circulation ;
  • les ronds-points sont des places circulaires qui ne sont pas indiquées par des panneaux particuliers. La priorité à droite est de mise.
  • d’autres types de configurations sont possibles, comme celles développées en Angleterre avec les « Magic roundabout », une succession de micro-giratoires (qui eux sont bien présents sur le territoires français) autour d’un plus grand.
La carte TOTAL, un concentré de solutions pour votre MOBILITE !
Zéro Note de Frais, Espace Client dédié à la gestion de flotte, récupération TVA facilitée...

Ronds-points : attention aux priorités !

A Paris, la place Charles-de-Gaulle-Etoile permet aux automobilistes de circuler autour de l’Arc de Triomphe. Pourtant, ce n’est certainement pas le moment de prendre des photos ! Le rond-point, très fréquenté et lieu de rendez-vous de 12 voies importantes de la capitale, a aussi la particularité d’inverser l’ordre des priorités par rapport aux carrefours à sens giratoire plus classiques.

Ainsi, les véhicules qui s’engagent sont prioritaires (à droite donc). Une information importante si vous êtes concerné par un accrochage et devez remplir un constat amiable. D’autres lieux, comme la place de la Nation ou la place de la Victoire, fonctionnent de la même façon.

Une approche du carrefour giratoire ou du rond-point qui s’anticipe

clignotant rond pointAvant même de vous engager dans un giratoire ou un rond-point, il est évidemment primordial d’anticiper votre placement. Si vous devez vous diriger vers la gauche, positionnez-vous sur le côté gauche si cela est possible. En revanche, pour aller à droite ou en face, optez pour la file de droite. En cas de doute, privilégiez aussi cette dernière. Vous pourrez ainsi vous insérer plus facilement.

Bien entendu, approchez avec prudence en ralentissant votre allure et en indiquant votre volonté à l’aide du clignotant. Assurez-vous aussi qu’aucun 2-roues ne vous double au moment de vous engager. Comme tout cédez-le-passage, les véhicules circulant sur le rond-point sont prioritaires.

Ronds-points : une attention de tous les instants

Lorsque la circulation vous permet de vous engager, circulez en conservant toute votre attention. L’angle-mort est à surveiller constamment pour ne pas vous faire piéger. Les détecteurs d’angle-mort des rétroviseurs des véhicules les plus récents sont d’ailleurs un gain de sécurité important dans ce type de cas.

L’utilisation du clignotant est la clé d’un passage dans un giratoire ou un rond-point sans accroc. Certains conducteurs « oublient » notamment le clignotant lorsqu’ils doivent sortir du carrefour dans la voie d’en face (pour aller tout droit). Dans ce cas de figure, il est bien sûr nécessaire d’indiquer votre volonté une fois que la sortie qui précède la vôtre est dépassée.

>>> Cet article vous intéressera aussi : Clignotants sur autoroute : une utilisation trop rare

Trois voies, une logique pas simple à maîtriser

Si les giratoires à une ou deux voies sont courants, les trois voies sont plus rares. Aussi, de nombreux automobilistes improvisent dans ce type de configuration ! Pourtant, des règles précises sont prévues :

  • la voie de droite est réservée aux personnes qui tournent à droite ou désirent aller en face ;
  • la voie médiane pour ceux tournant à gauche ;
  • la voie de gauche pour les automobilistes ayant besoin de faire demi-tour.
Une histoire qui tourne rond en France

Le premier rond-point en France a vu le jour en 1906. L’objectif de cette invention française ? Sécuriser la circulation dans Paris, qui voyait les véhicules à moteur se développer très rapidement.

Désormais, ils sont environ 50 000 (hors micro-giratoires), soit six fois plus qu’en Allemagne et même dix fois plus qu’aux Etats-Unis, où les feux tricolores sont privilégiés et où un décès routier sur quatre a lieu à une intersection. Les accidents sont néanmoins fréquents, mais à basse allure, notamment avec les 2-roues (cyclistes en tête).
A présent, les ronds-points et carrefours giratoires n’ont (presque) plus aucun secret pour vous !

TOTAL FLEET Le Mag vous recommande aussi :
Equipements de sécurité active : les Français en veulent plus !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
   

Plus d'articles à ce sujet

Tous les articles TOTAL

0 Commentaire

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CAPTCHA