Une récente étude révèle les nouvelles tendances en matière de vol de voitures. Cette année encore, on constate une mutation des techniques.

« Mouse jacking » : la tendance se confirme

Déjà constaté en 2015, le « mouse jacking » (vol par piratage électronique) a représenté la grande majorité des véhicules volés en 2016 (68 %, observés sur le parc de la société Traqueur, spécialisée dans l’après-vol, la sécurisation et la localisation). Lorsqu’un automobiliste pense verrouiller son véhicule à distance, le voleur utilise un brouilleur d’ondes pour que les portes de la voiture restent ouvertes. Il pirate ensuite le véhicule à l’aide de son ordinateur pour démarrer la voiture.

Forte croissance du vol par abus de confiance

Le vol par abus de confiance a progressé de 25 % en un an. Ce chiffre s’explique par la démocratisation de nouveaux modes de consommation de l’automobile, comme la location entre particuliers, l’autopartage et le covoiturage. Quant au « home jacking » (vol de véhicule commis après avoir dérobé les clés dans une habitation), il représente 13 % des vols.

Espérons que ces tendances amorceront une baisse en 2017…

Vous apprécierez aussi :
Vol de véhicules : quelles solutions pour lutter contre ?


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi