En janvier, la part des véhicules diesel dans les immatriculations de voitures neuves en France a franchi un nouveau cap à la baisse, en passant sous la barre des 50 %. Ce type de véhicules représente désormais 47,9 % des immatriculations.

Ces premiers chiffres pour 2017 confirment le renversement de tendance observé depuis 2012. Il y a encore cinq ans, la part des immatriculations de voitures neuves fonctionnant au diesel était de 73 %.

A lire également :
Diesel ou essence : comment faire le bon choix de carburant ?


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi