A partir du 16 janvier 2017, Paris devient la première Zone à circulation restreinte (ZCR) de France, en rendant obligatoire le certificat qualité de l’air Crit’Air. Cette vignette permet de faciliter la classification des véhicules selon le niveau d’émission de polluants, l’âge et le type de motorisation.

Crit’Air peut être commandée sur certificat-air.gouv.fr en communiquant son numéro de plaque, la date de certificat d’immatriculation et le numéro de formule (figurant au verso du certificat). Les gestionnaires de grandes flottes peuvent directement envoyer un fichier centralisant les immatriculations des véhicules qu’ils gèrent. Attention : certaines arnaques fleurissent sur Internet et proposent la pastille anti-pollution à 19,85 euros alors que son prix public est de 4,18 euros, livraison comprise. Veillez donc à bien vous rendre sur le site officiel.

Quelles autres villes sont concernées ?

A l’instar de Paris, Lyon et Grenoble ont mis en place des ZCR, mais celles-ci sont temporaires : elles peuvent être activées en cas de pic de pollution. La pastille Crit’Air est alors exigée pour circuler dans ces zones. Une vingtaine d’autres communautés de communes, métropoles et agglomérations réfléchissent à la mise en place de ZCR.

A quoi sert précisément la vignette ? Que risque-t-on en cas d’infraction ? Les réponses ci-dessous concernant les règles à observer à Paris :

Vous apprécierez aussi :
Vignette Crit’Air : pas de verbalisation dans certains cas ?


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

    Ma spécialité ? Suivre l'actualité poids lourds et carburant. Je reste toujours en veille pour détecter les nouvelles réglementations et décrypter leur impact sur votre quotidien.   

En savoir plus sur Alexandra   

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Recevez tous les nouveaux articles en avant-première
sur votre adresse e-mail

A voir aussi