Sciatique, raideurs dans la nuque, douleurs lombaires… le mal de dos touche presque tout le monde aujourd’hui. Si aucune solution miracle n’existe, certaines pratiques ou équipements peuvent vous soulager lors des trajets.

1. Trouvez la bonne position de conduite
Les pressions qui s’exercent sur votre dos sont importantes lorsque vous conduisez. Quelques réglages sont donc obligatoires : siège, volant, appuie-tête… en hauteur comme en longueur, trouvez la position optimale avant de prendre la route : soyez détendu et relâché avec le dos suffisamment droit collé au dossier. Vous devez pouvoir tenir le dessus du volant en ayant le bras tendu et vos pieds doivent toucher les pédales sans que vous n’ayez à bouger le bassin…

2. Réglez correctement les rétroviseurs
Comme pour la position de conduite, pensez à régler parfaitement vos rétroviseurs pour ne pas avoir à vous contorsionner à chaque utilisation. Le rétroviseur intérieur doit vous laisser voir (sans bouger) la vitre arrière et les rétroviseurs extérieurs doivent vous permettre d’avoir une vue sur les poignées des portes arrière.

3. Effectuez des pauses régulières
Sur autoroute, faire une pause d’au moins 15 minutes toutes les 2 heures est fortement conseillé. Mais bien entendu, n’hésitez pas à augmenter leur durée et leur fréquence si vous avez mal aux reins ou aux épaules. Faites alors quelques exercices pour vous détendre (étirements latéraux ou de bas en haut sans gestes brusques) et hydratez-vous.

4. Procurez-vous des coussins pour la nuque et les lombaires
Des coussins spécialement conçus pour lutter contre le mal de dos en voiture sont vendus dans le commerce. Certains sont même compatibles avec les chaises de bureau. La plupart “obligent” le conducteur à maintenir une assise très droite pour moins solliciter les lombaires. D’autres sont à placer sur l’appuie-tête afin de soulager les douleurs cervicales.

5. Optez pour des équipements
– Avec le régulateur de vitesse, vous n’aurez plus besoin d’appuyer sur la pédale d’accélération pour maintenir votre vitesse sur voie rapide. Les douleurs dorsales peuvent en effet venir d’une crispation liée au pied droit et à la jambe tendue.
– La caméra de recul peut aussi vous soulager à chaque créneau, où vous n’aurez plus à pivoter sur votre siège pour voir le véhicule placé derrière vous..
– La boîte automatique réduit le nombre d’actions de l’automobiliste. Plus besoin de pédale d’embrayage et presque plus de levier de vitesse (sauf pour la marche arrière). Cette simplification par rapport à l’utilisation d’une boîte manuelle peut, à terme, soulager le dos et les épaules.

6. Epargnez votre dos en entretenant régulièrement votre véhicule
La qualité des amortisseurs se ressent directement dans le bas du dos. S’ils sont très fermes, les moindres impuretés de la route se répercuteront à l’intérieur de l’habitacle. Et n’oubliez pas, en plus d’absorber les chocs, les amortisseurs jouent un rôle primordial sur la tenue de route : faites-les contrôler tous les ans ou 20 000 km et changez-les tous les 80 000 km environ.
A lire également :
Santé au volant : des chiffres inquiétants
Médicaments et conduite : quels sont les risques ?


Commentaire (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Vieira

    Bonjour,

    je cherche un coussin pour le siège et le dos de ma voiture, j’ai une voiture sport “MX5″et le siège est trop profond pour mes fesses il ne se monte pas, je peux juste avancé ou reculer, il me faut combler ce grand espace derrière mes fesses et le bas du dos pour que je puisse être alèse en conduisant et sans avoir mal au dos.
    J’ai penser au coussin en biseau en une seule pièce dos et assise, mais je ne sais pas où je peux me le procurer.

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi