Votre voiture n’accélère plus ou une fumée sort du capot ? C’est forcément le coup de la panne ! Que vous soyez en ville, sur nationale ou sur autoroute, comment réagir ? Combien cela va-t-il coûter ?

La panne automobile n’est pas toujours évitable. Si dans certains cas vous pouvez réparer vous-même la pièce endommagée (pneu crevé, batterie à plat), ce ne sera pas toujours possible… Une différence existe concernant les démarches à entreprendre sur routes et sur autoroutes.

Sur routes : appelez votre assureur ou le constructeur

Tout d’abord, il convient de vous assurer de ne pas mettre en danger les autres usagers de la route. Puis vous devez trouver un moyen de contacter votre assurance auto ou celle choisie par l’entreprise en composant le numéro présent sur l’attestation d’assurance. L’assistance dépannage permet une intervention rapide d’un professionnel agréé. Il est également possible qu’un véhicule de remplacement soit fourni rapidement.

Attention : la prise en charge du véhicule immobilisé peut dépendre de la distance par rapport au domicile ou l’entreprise. Avec une assistance 0 km, un dépanneur pourra se rendre à n’importe quel endroit sans franchise kilométrique. Une bonne façon de réduire les coûts cachés d’une flotte automobile…

Certains constructeurs proposent eux aussi une assistance rapide si la garantie est souscrite. Vérifiez bien toutes les conditions lors de la signature du contrat.

L'appel à un ami ou à un collègue
Coincé sur le bord de la route, vous pouvez aussi choisir de contacter un proche pour qu'il vienne vous chercher et tracter votre véhicule jusqu'à un garage. Mais attention : il faudra uniquement utiliser une barre de remorquage rigide correctement fixée. Les feux de détresse devront être allumés et la vitesse maximale autorisée sera de 50 km/h.

Sur autoroutes : une procédure à suivre à la lettre

Lorsqu’une panne survient sur voie rapide, vous devez d’abord allumer les feux de détresse, vous positionner sur une aire de repos ou à défaut sur la bande d’arrêt d’urgence puis enfiler rapidement votre gilet jaune. Avec les passagers, sortez du véhicule par la droite et positionnez-vous derrière la glissière de sécurité. Rendez-vous ensuite jusqu’à une borne d’appel d’urgence (espacées de 2km) en notant au préalable la position exacte de la voiture à l’arrêt. Un dépanneur agréé à proximité sera alors prévenu et interviendra dans la demi-heure. Il pourra réparer lui-même sur une aire de repos ou remorquer le véhicule chez un garagiste. Sur demande, il peut également vous amener  jusqu’à 5 km après la sortie d’autoroute.

Une appli pour demander assistance sur autoroute
Autre solution que la borne d'appel, l'application smartphone SOS autoroute permet de demander rapidement une intervention (panne, accident). Téléchargeable gratuitement pour iOS ou Android, elle fonctionne sur les réseaux APRR & AREA, SANEF, SAPN, ATMB, SFTRF, ADELAC, A’LIENOR et ATLANDES, ou redirige vers le 112. Vous serez géolocalisé et pourrez envoyer une photo du véhicule si besoin.

Tarifs sur autoroutes

Les tarifs sont réglementés lorsque vous faites appel à un dépanneur sur autoroute. Plusieurs types d’interventions sont possibles et les prix dépendent des jours et horaires. Du lundi au vendredi entre 8h et 18h :

– dépannage sur place (30 minutes) : 123,90 € TTC pour véhicule avec PTAC inférieur à 3,5 tonnes ;

– remorquage et dépannage sur aire de repos / jusqu’à l’atelier du dépanneur / vers un lieu choisi (jusqu’à 5 km après la sortie d’autoroute) : 123,90 € TTC pour véhicule avec PTAC inférieur à 1,8 tonne et 153,21 € TTC pour véhicule avec PTAC compris entre 1,8 et 3,5 tonnes.

Ce forfait est majoré lorsque l’appel est passé du lundi au vendredi entre 18h et 8h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés.

Ce prix peut également augmenter en fonction des fournitures pour la réparation et du temps d’intervention nécessaire en plus des 30 minutes. Ces frais peuvent être remboursés par votre assureur s’ils entrent dans le contrat.

Vous apprécierez aussi :
Les bons réflexes en cas de panne automobile
Assistance auto : êtes-vous sûr d’avoir le bon contrat ?


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi