Les propriétaires de véhicules anciens peuvent souffler 3 mois de plus… La Mairie de Paris, par le biais de son adjoint en charge des Transports Christophe Najdovski, a annoncé le report de la verbalisation au 1er janvier 2017 pour l’interdiction à la circulation des voitures immatriculées avant 1997 et des deux-roues immatriculés avant 1999. Une décision qui prolonge ainsi la période pédagogique destinée à l’adaptation des automobilistes concernés. Ces derniers peuvent par exemple utiliser des modes de transport alternatifs ou bénéficier d’aides de la part de la commune afin de remplacer leur véhicule.

Prévue initialement au 1er octobre, la verbalisation pour non-respect des mesures de restrictions entrera finalement en vigueur à la même date que l’obligation d’apposer une pastille CRIT’Air. Il sera ainsi plus facile aux forces de l’ordre de repérer les modèles antérieurs à 1997 (niveau 6 de CRIT’Air). Avant ce sursis, les contrevenants circulant dans les zones de circulation restreinte de 8h à 20h du lundi au vendredi risquaient une amende de 35 euros à partir du 1er octobre, puis de 68 euros pour les véhicules particuliers et 135 euros pour les poids lourds à partir de 2017. 

Cette mesure est fortement combattue par l’association 40 millions d’automobilistes. En cause notamment : la perte de toute valeur et utilité aux véhicules anciens des parisiens et franciliens. Affaire à suivre…

Vous apprécierez aussi :

Pastilles CRIT’Air : obligatoires dès le 1er janvier 2017
Lutte contre la pollution : Ségolène Royal lance les pastilles Crit’air

 


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi