Avec le seul permis B, vous ne serez pas autorisé à tracter toutes les remorques. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la formation ou le permis complémentaire à obtenir.

Le poids total autorisé en charge cumulé (PTAC) détermine le permis nécessaire si vous tractez une remorque, que ce soit pour un débarras, une livraison volumineuse ou pour partir en vacances. Pas toujours simple à calculer, il vous faudra pourtant rester vigilant car les contrôles sont fréquents.  Vous devrez ainsi additionner le PTAC de votre véhicule tracteur avec celui de la remorque, dès lors que cette dernière fait plus de 750 kg. N’hésitez pas à proposer à vos collaborateurs de suivre les formations pour être autorisé à tracter.

Le cumul des PTAC pris en compte

– PTAC cumulé de moins de 3 500 kg : le permis B est suffisant, cela vaut aussi si la remorque seule a un PTAC de moins de 750 kg ;

– PTAC cumulé entre 3 500 kg et 4 250 kg : une formation B96 de 7 heures est obligatoire en plus du permis B ;

– PTAC cumulé de plus de 4 250 kg : le permis BE doit être validé.

Une formation de mise à niveau

La formation B96 peut être suivie dans les auto-écoles et les centres de formation agréés (associations d’insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle) par les automobilistes de plus de 18 ans et titulaires d’un permis B. Il vous en coûtera environ 250 euros. Une séquence hors circulation de 4 heures et une en circulation de 3 heures sont prévues afin d’acquérir et maîtriser la conduite avec une remorque.

Attention, la mention additionnelle 96 sur la catégorie B du permis de conduire doit être ajoutée (une seule attestation de suivi ne suffit pas). Engagez rapidement des démarches auprès de la préfecture ou sous-préfecture la plus proche.

Permis BE : que dit la loi ?

Le permis BE peut lui aussi être obtenu par les plus de 18 ans déjà titulaires d’un permis B. En moyenne, le prix TTC est de 750 euros. Il se décompose en plusieurs étapes :

– l’épreuve théorique du permis de conduire doit être repassée si vous l’avez obtenue depuis plus de 5 ans. Ceux l’ayant réussie récemment en sont dispensés.

– l’épreuve pratique comprend une partie hors circulation où les connaissances sur l’attelage (positionnement pour être bien aligné, installation des chaînes, branchement des câbles électriques pour le fonctionnement des feux…), la sécurité ou encore la maniabilité des véhicules en marche arrière sont évaluées. L’autre partie est un test grandeur nature dans la circulation. Comme pour l’épreuve du permis B, vous devrez montrer votre maîtrise du véhicule : démarrage, arrêt, lignes droites, virages, changement de direction, intersections, dépassements, descente du véhicule… 10 minutes de l’épreuve en circulation (sur 40 minutes en tout) sont dédiées à l’autonomie du conducteur.

A savoir
- Sachez qu'en cas d'erreur, l'épreuve pratique peut être passée au maximum 5 fois en 3 ans.
- Autre point à retenir : si vous avez passé le permis BE après le 3 juin 2016, sa validité est de 15 ans à compter de la date de délivrance du document. Son renouvellement ne réclame seulement qu'une démarche administrative, sans examen complémentaire ou visite médicale. Si le permis est décroché avant cette date, aucune démarche n'est à effectuer.

Le permis BE soumis à une visite médicale périodique

– conducteur jusqu’à 60 ans : une visite médicale tous les 5 ans ;

– entre 60 et 75 ans : tous les deux ans ;

– à partir de 75 ans : tous les ans.

Une stricte obligation

Dans le cas où le PTAC véhicule tracteur + remorque (plus de 4 250 kg) vous oblige à être titulaire d’un permis BE, tout manquement est passible d’une sanction équivalente à l’absence pure et simple de permis de conduire, comme le stipule l’article L221-1 du Code de la route : ” Le fait de conduire un véhicule sans être titulaire du permis de conduire correspondant à la catégorie du véhicule considéré est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende “. Ne prenez pas le risque de désigner un de vos collaborateurs sans permis BE si une mission nécessite de tracter une remorque.

Sur la route, que devez-vous prévoir ?

En plus du permis de conduire à jour, vous devrez apposer la plaque d’immatriculation à l’arrière de la remorque quelque soit son PTAC. Si elle pèse entre 500 et 750 kg, vous devrez posséder un certificat d’immatriculation spécifique pour celle-ci. Enfin, si elle fait plus que 750 kg, il vous faut en plus la déclarer à votre compagnie d’assurance.

Et comme pour votre véhicule, n’oubliez pas de contrôler régulièrement la pression des pneus et l’état du châssis de la remorque, mais aussi l’état des freins de votre voiture. Roulez à allure raisonnable et évaluez bien chaque situation avant de doubler ou de vous garer.

Vous apprécierez aussi :
Retrait de permis d’un salarié : comment l’entreprise peut-elle réagir ?
Etes-vous certain que tous vos collaborateurs ont le permis ?

 


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi