Discrets ou bien en vue, les radars se sont démultipliés ces derniers mois, tout en s’adaptant aux différentes situations de circulation. Nous faisons le point !

Avec une mortalité routière en hausse depuis des mois, le gouvernement cherche à trouver des solutions pour inverser la tendance. Le vœu de l’ancien ministre de l’Intérieur Manuel Valls semble de plus en plus difficile à atteindre : fin 2012, il souhaitait recenser moins de 2000 morts sur les routes d’ici 2020. 3464 victimes ont été comptabilisées en 2015 contre 3268 en 2013.

L’arme principale pour lutter contre ce fléau (et potentiellement lucrative) reste le radar. Si leur nombre est stabilisé, ils connaissent une importante vague de modernisation, en lien avec le code de la route, depuis deux ans. Les expérimentations, en vue d’un déploiement à plus ou moins grandes échelles, se multiplient afin de gagner en précision et répondre aux spécificités rencontrées sur la chaussée.

Radars automatiques fixes

Signalés par des panneaux, les radars automatiques calculent la vitesse des véhicules. En août 2015, 2181 cabines étaient comptabilisées. Elles sont progressivement remplacées par des cabines plus modernes et devraient être 1466 en décembre. Depuis leur apparition en 2003, elles ont d’ailleurs connu des mises à jour régulières afin d’être davantage performantes.

Radars double-sens

Ces radars fixes, signalés par des panneaux, évaluent la vitesse dans les deux sens de circulation, c’est-à-dire pour les véhicules en approche, mais également ceux qui s’éloignent, y compris lors des dépassements. 114 ont été mis en service en septembre 2015, ils devraient être 500 d’ici fin 2016. Seuls les radars à droite de la voie peuvent bénéficier de cette capacité « double-sens » (pas ceux sur les terre-pleins centraux).

Radars double-face

A ne pas confondre avec les radars double-sens, les double-face prennent en photo le même véhicule à l’avant mais aussi à l’arrière. L’objectif étant de mieux identifier les auteurs d’infractions grâce à une information plus complète. 50 cabines de ce type sont prévues.

Radars discriminants

Avec la même fonction que les autres radars, cette technologie permet de distinguer les véhicules légers des poids lourds afin d’appliquer les limitations propres à chaque type de véhicule. 300 cabines devraient en être équipées fin 2016.

Radars tronçons

Ce type de radar calcule la vitesse moyenne des véhicules entre deux points. 152 radars tronçons sont prévus d’ici la fin de l’année.

Radars mobiles nouvelle génération

En mars 2013, les radars embarqués dans des voitures banalisées ont connu un coup de jeune. Fin août, l’Etat prévoit de confier ces véhicules à des prestataires privés (pour la conduite, puisque le procès-verbal devra toujours être établi par un officier de la police judiciaire).

Radars leurres

En février dernier, les radars leurres (des cabines ne flashant pas ou des panneaux indiquant des radars qui ne sont en fait pas présents) ont fait l’objet d’une expérimentation grandeur nature. Fin 2016, 100 zones de contrôles leurres sont programmées.

Mais aussi...
- 712 radars feux rouges sont déjà en service. Une évolution, testée en octobre 2015, pourrait leur permettre d'évaluer la vitesse aux feux verts en plus de repérer le franchissement du stop lorsque le feu rouge est enclenché.
- Le radar multifonction (Mesta Fusion), actuellement en test sur l'autoroute A15, pourrait être généralisé début 2017. Sa technologie avancée permet d'évaluer la vitesse (y compris trop lente), les feux rouges grillés, les dépassements non autorisés ou encore la distance de sécurité insuffisante entre deux véhicules. Un seul de ces radars peut contrôler jusqu'à 32 véhicules sur 8 voies de circulation (dans les deux sens).
- Depuis juillet 2015, les radars chantier (ou autonomes) sont utilisés dans les zones nécessitant un ralentissement temporaire pour cause de travaux. La technologie du laser LIDAR permet la discrimination VL/PL et le contrôle double-sens. 250 radars autonomes sont prévus avant janvier.
- Déployés depuis 2012, 75 radars passages à niveau contrôlent ces zones dangereuses. Un renforcement du dispositif national a été évoqué lors du CISR du 2 octobre 2015.
- Les drones ont séduit les autorités pour détecter les conduites à risques. Fin 2015, une expérimentation a ainsi été lancée. Rien n'est annoncé concernant un déploiement plus important...
- Le radar stop (ou plutôt système de vidéosurveillance) a été testé en février à Yerres (Essonne) sans l'accord de la préfecture. Pour l'instant, aucune suite n'a été donnée à ce dispositif.
- N'oubliez pas que les radars pistolets ou jumelles, qui fonctionnent par laser, sont toujours utilisés afin de contrôler les automobilistes. Les agents pourront vous intercepter immédiatement ou vous recevrez dans votre boîte aux lettres le PV à la volée faisant suite à l'excès de vitesse. Une méthode de contrôle à d'autant plus prendre en compte qu'un nouveau radar laser de poche de 410g vient d'être homologué !

Commentaires (5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Bernard Daringuan

    Je ne connaissais pas l’existence des radars double-sens. Ils pourraient bien être installés sur les tronçons de l’Ile-de-France où la vitesse a été réduite. Cela va nous pousser à une plus grande vigilance…

  2. Loïc Virlouvet

    Bonjour Bernard, En effet, ces nouveaux radars ont pour objectif de rendre les personnes plus attentives, même après les avoir dépassés.

  3. GODART René

    Afin d’être complète et objective, cette étude dirigée devrait informer les automobilistes dont je suis avec plus de 75 000 km / an du rapport entre les radars d’autoroute et le nombre de morts sur les autoroutes.
    90 % des radars, Moins de 10 % des tués,ainsi que du nombre de tués en ville.
    Cherchez l’erreur, ou du moins ne la cherchez pas, elle est au fond de votre portefeuille.

  4. Anne PUGNET

    Bonjour , ayant un véhicule de transport de -de 3t5 , donc véhicule léger, je me fais régulièrement flasher aux radars discriminants à cause du gabarit de mon véhicule tout en respectant la vitesse autorisée pour les VL…
    Je ne reçois pas de PV mais c’est toujours gênant d’être flashé lorsqu’on respecte la vitesse!

  5. tyery35

    Bonjour Anne,
    Idem pour moi !

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi