La mise en place d’un diagnostic « 5 gaz » lors du contrôle technique, impactant tous les véhicules diesel, est en projet. Seront mesurés : oxyde d’azote (NOx), dioxyde de carbone, monoxyde de carbone, hydrocarbures imbrûlés et le dioxyde d’oxygène. Jusqu’à présent, seuls les véhicules neufs passent de tels tests afin d’être homologués par l’UTAC.

Cette généralisation des tests pour les véhicules passant au contrôle technique devrait conduire à l’utilisation par les centres auto d’un des deux processus suivant : soit un système sur bancs, très onéreux, de l’ordre de 30 000 €, soit un système portatif dont l’investissement serait moins exigeant. Cette mesure à l’étude correspond aux prévisions de la loi de transition énergétique. Elle devrait, selon les Echos du 20 juin, être prochainement appuyée par un décret d’application.

Vous apprécierez également :
Le contrôle technique pollution annualisé n’est pas validé


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi