Votre flotte est quasi-exclusivement composée de voitures et VUL ? Afin de l’optimiser, peut-être qu’une diversification aux 2-roues serait cohérente… Quelques éclairages pour vous aider à faire vos choix !

Majoritairement, les véhicules utilisés dans une flotte d’entreprise sont des voitures légères et des utilitaires, voire des poids lourds selon l’activité. Les motos et scooters, en dehors des entreprises de coursiers ou de livraison, restent cantonnés à une initiative personnelle. Mais de plus en plus d’entreprises se laissent séduire par ces nouvelles opportunités.

Motos : des offres adaptées aux besoins des entreprises

Leurs collaborateurs ont la possibilité d’opter pour un 2 ou 3-roues s’ils ont le permis de conduire dédié. Comme pour les voitures, les motos et scooters peuvent être achetés ou loués neufs ou d’occasion. Des contrats en LLD de 12 à 60 mois sont ainsi proposés. L’entretien, l’assistance ou encore la gestion des pneumatiques sont pris en compte, au même titre que dans les contrats pour des VL ou VUL.

La carte TOTAL GR : aussi pour les 2 et 3-roues

Il est tout à fait possible de bénéficier d’une carte TOTAL GR pour les 2 et 3-roues qui composent, tout ou partie, votre flotte. Les options lavage, péages ou encore parkings peuvent également être activées. Il existe d’ailleurs des stations TOTAL Wash spécialement équipées pour les motos.

Les avantages des motos et scooters pour l’entreprise

  • Gain de temps dans le trafic
  • Consommation de carburant plus faible
  • Coût d’achat ou de loyer moindre
  • Des véhicules exonérés de TVS
  • Plus grande souplesse pour trouver une place de parking


Les inconvénients des 2-roues dans une flotte

  • Risque accru d’accidents. Des efforts préventifs doivent accompagner cette diversification
  • Du matériel doit être fourni en conséquence : gants, casque, blouson, gilet jaune…
  • Transport de passager ou de bagages plus limité
  • Le mauvais temps plus difficile à gérer (en cas de fortes chutes de neige, la conduite d’une moto est fortement déconseillée)

 

Selon la localisation de l’entreprise (en ville ou non, dans une région froide ou non…), les 2 et 3-roues peuvent donc être une solution intéressante. Au gestionnaire de flotte ou chef d’entreprise d’évaluer les risques de cette transition partielle ou complète et de « réapprendre » ensuite les logiques d’un marché, qu’il ne faut pas envisager comme l’automobile.

Vous apprécierez aussi :
Pool de véhicules : votre entreprise a-t-elle intérêt à se lancer ?
Le véhicule de fonction : un outil de recrutement et de valorisation


Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Alexandre Lantis

    C’est une solution à risque, forcément… Vu que nombre d’accidents, et notamment graves, impliquent des motos ou scoots.

  2. François Martinez

    Tout dépend du contexte et du sérieux des motards. Je pense que si le 2-roues appartient à l’entreprise, le comportement est tout de suite beaucoup plus responsable.

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi