Vous venez d’acheter une nouvelle voiture (en tant que particulier ou professionnel) et elle ne correspond pas tout à fait à la commande ? La garantie de conformité peut alors être invoquée à l’encontre du vendeur professionnel (concessionnaire, mandataire…). Depuis le 18 mars 2016, cette protection du consommateur est désormais renforcée puisque vous disposez de 2 ans pour réagir après la livraison du véhicule (art. L211-7 du code de la consommation). Auparavant, il fallait prendre une décision dans les 6 mois après l’achat pour contester sans avoir à fournir de preuve.

La garantie de conformité est également étendue aux véhicules d’occasion vendus par des professionnels. Vous disposez alors de 6 mois en cas de défaut constaté.

Cette garantie vous permet de faire annuler la transaction ou obtenir la réparation ou le remplacement du véhicule si cela est possible.

A lire également :
Les règles à connaître lors de la vente d’un véhicule de l’entreprise
Achat de véhicule d’occasion : que faire en cas de vice-caché ?


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

    Mes spécialités ? Les évolutions fiscales relatives à la gestion de flotte, mais aussi toutes les problématiques en matière d'assurance automobile. Ma mission ? Vous aider à décrypter les règles de fiscalité et de réglementation liées à la gestion de la flotte de votre structure. Assurance, TVS, divergences européennes… pas de panique : je m'engage à vous conseiller sans détour et en toute clarté !   

En savoir plus sur Fabien   

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Recevez tous les nouveaux articles en avant-première
sur votre adresse e-mail

A voir aussi