Ce mercredi 14 octobre 2015, Matignon a annoncé l’augmentation de la taxation du diesel d’un centime par litre en 2016, puis en 2017. Sur la même période, la taxation de l’essence connaîtra à l’inverse une baisse du même montant.

Cette décision s’inscrit dans la volonté du gouvernement de réduire l’écart de prix entre les deux types de carburants sur les cinq prochaines années, le diesel bénéficiant jusqu’à ce jour d’une taxation inférieure de près de 20 centimes par rapport à l’essence. 

Quelles conséquences cette décision aura-t-elle sur les flottes diesel ? C’est difficile à évaluer pour le moment. Reste que le diesel présente toujours des avantages fiscaux non négligeables pour les entreprises. En première ligne, l’absence de bonus-malus écologique pour de nombreux modèles de véhicules, une TVS réduite et la récupération de la TVA sur l’achat de carburant. Interrogée à propos d’une éventuelle suppression de ce dernier avantage, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a déclaré sur RMC et BFMTV : « Je ne sais pas encore. En tout cas, la question que vous posez est tout à fait légitime ». Et d’ajouter : « On doit poser toutes les questions qui donnent au diesel un avantage par rapport aux véhicules propres ». Affaire à suivre donc…

 


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi