Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, annonçait le lundi 11 mai 2015 le nom des trois segments de route choisis pour l’expérimentation de la limitation de vitesse à 80 km/h.

Lors de la dernière séance plénière du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), le ministre de l’intérieur a désigné la RN 7 (Drôme), la RN 151 (Nièvre, Yonne) et la RN 57 (Haute-Saône) comme les routes nationales sur lesquelles l’abaissement de la vitesse maximale à 80 km/h sera éprouvé dès le mois de juin.

Une telle mesure à pour objectif de réduire la mortalité sur ces tronçons « très accidentogènes » et, au bout des deux ans prévus, d’envisager sa généralisation sur les routes nationales françaises.

Pensez-vous qu’une telle mesure pourrait-être efficace?

 

A lire également :
Périphérique parisien à 70 km/h : quel bilan ?
Sécurité routière : quelles solutions adopter ?


Commentaires (4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Roman Altaz

    Baisser la vitesse des autoroutes n’a jamais sauvé plus de vies, regarder les allemands et leurs autoroutes sans limitation : il n’y a pas plus d’accidents

  2. Valère Donard

    Bonjour Roman, il existe plusieurs études qui montrent que la vitesse est une des causes principales de l’accidentalité routière, qui plus est de la mortalité. Il existe aussi des articles qui montrent que les autoroutes sans limitation de vitesse sont bien plus accidentogènes que celles avec limitation, les chiffres sont tronqués pour des raisons idéologiques

  3. Bernard LENOIR

    Je ne pense pas que 10 km/h de moins vont permettre de sauver des vies. Les limitations de vitesse sur autoroute devraient être modulées suivant la fréquentation.

  4. Lambert Dali

    Je suis complètement d’accord, la loi est parfois mal faite, en 21 années de conduite et des centaines de milliers de kilomètres au compteur je n’ai soufflé que 2 fois dans le ballon, par contre j’ai croisé des milliers de radars… Alors que l’alcool est sans conteste bien plus aggravant que la vitesse

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi