Chaque année, de nouvelles technologies et tendances liées à l’automobile émergent. Que ce soit pour les véhicules et leurs équipements, les smartphones ou l’organisation même de la flotte de votre entreprise : le rythme est effréné !

Pour cette année 2015 qui commence, l’heure est au bilan, mais surtout à l’anticipation des prochaines innovations qui pourraient changer, voire révolutionner vos habitudes. Voici notre sélection !

Innovations automobile : comment s’écrit le futur ?

Pour les constructeurs et équipementiers automobiles, l’innovation technologique est un bon remède anti-crise. Alors quels sont les projets qui pourraient changer durablement votre quotidien, et ce peut-être dès 2015 ?

Voiture autonome : encore plus loin

Nul doute, nous n’avons pas fini de parler de la voiture autonome. 2015 devrait voir déferler des concepts perfectionnés de véhicules sans conducteur. Les constructeurs espèrent trouver la solution la plus pérenne pour obtenir des systèmes sûrs, performants et réalistes à grande échelle. Les questions de responsabilités en cas d’accident, mais aussi de respect des données personnelles, soulevées par l’émergence de cette technologie, devraient refaire surface. Si les tests vont bon train, attendez-vous également à voir arriver sur le marché des services autonomes, comme le développement du stationnement automatisé par exemple.

L’éclairage toujours en quête de perfectionnement

Véritable défi pour les constructeurs et les équipementiers, l’éclairage des voitures ne cesse de se perfectionner. Après la généralisation des LED, les phares laser ont fait leur apparition sur des concepts car haut de gamme (Audi). Cette technologie devrait se développer dans les prochaines années, du moins sur les modèles premium. Mais ce n’est pas tout : des évolutions sont à prévoir concernant l’éclairage intelligent, avec une adaptation automatique en fonction de la luminosité ambiante et de l’environnement.

Pneumatiques : des performances toujours plus pointues

Sécurité, confort, consommation de carburant… les pneumatiques jouent un rôle prépondérant dans le monde de l’automobile. Le système de sonde (SWT), développé par l’équipementier Continental, fait entrer les pneumatiques dans une nouvelle ère. Grâce à cette technologie, toutes les données de déformations du pneu (à l’accélération, au freinage ou dans les virages) sont transmises aux systèmes de régulation du véhicule (comme l’ESP par exemple). L’exploitation de ces informations permettra encore plus de précisions dans le comportement de la voiture. De manière générale, les mélanges de gommes, avec des matériaux toujours plus performants, permettent chaque année d’obtenir des caractéristiques améliorées.

Le pare-brise en réalité augmentée

La vision tête-haute, qui permet de projeter sur le pare-brise des informations comme la vitesse, le niveau de carburant ou les alertes mécaniques, se démocratise aujourd’hui. Les constructeurs ne comptent pas s’arrêter là avec cette technologie issue de l’aviation. Ils envisagent d’aller encore plus loin en transformant le pare-brise en véritable écran virtuel. Reconnaissance des piétons et des panneaux, indications sur le trajet à suivre, conseils de trajectoire ou même voiture fantôme pour adapter la vitesse… ces éléments apparaîtront bientôt devant le conducteur, sans gêner sa visibilité et allégeant encore un peu plus le tableau de bord.

Une vue à 360° dans l’habitacle

Les montants de toit limitent la vision des conducteurs, et augmentent donc l’angle mort : un vrai défi pour les constructeurs qui tentent de trouver une solution pour y remédier. Un projet du groupe Jaguar Land Rover fait le choix de retransmettre, via de discrets écrans placés sur les montants, ce qui se passe derrière eux. Grâce à des caméras bien placées et des capteurs pour déceler les mouvements du conducteur et le placement du véhicule, l’effet d’optique à chaque intersection est impressionnant.

 

Smartphones : des projets d’évolution

Pour les smartphone, les prochaines années s’annoncent riches en nouveautés, avec des changements qui pourraient bien modifier durablement la vie des professionnels. Voici ce à quoi il faut s’attendre !

Cicret : votre smartphone sur le bras

Si les hologrammes faisaient fantasmer les scénaristes de films de science-fiction dans les années 60-70, le projet de bracelet Cicret tente d’en faire une réalité. Doté d’un picoprojecteur, le bracelet au poignet projette l’image de l’écran d’un smartphone sur l’avant-bras de la personne équipée. Grâce à différents capteurs, les commandes se font directement sur la peau. Et pas besoin de téléphone associé : tous les composants sont intégrés dans le bracelet ! En attendant, les montres connectées (qui nécessite pour leur part un smartphone en bluetooth), grande innovation des derniers mois, devraient proposer de nouvelles fonctionnalités et une ergonomie toujours améliorée pour convaincre les professionnels.

Un smartphone : deux écrans

La marque russe YotaPhone compte changer les habitudes des nomades en proposant un smartphone à deux écrans. Côté face : une dalle IPS, haute définition, de 4,3 pouces. Côté pile : un écran à encre électronique (e-ink), comme celle utilisée pour les liseuses e-books, de 4,3 pouces là-aussi. L’intérêt ? Offrir un meilleur confort de lecture (même si les interactions sont plus limitées sur le second écran) et améliorer l’autonomie du smartphone.

Le retour de la longue durée de vie des portables ?

Chaque année, de nouveaux smartphones supplantent la génération précédente, rendant presque obsolète votre achat encore récent. Certains constructeurs tentent de trouver la parade et travaillent actuellement sur des téléphones modulaires : Google, avec son projet ARA ou la startup finlandaise Circular Devices avec le PuzzlePhone. Autour d’une même colonne vertébrale, chaque composant (processeur, RAM, appareil photo…) pourra être remplacé par une nouvelle technologie compatible. L’objectif est de permettre aux consommateurs de garder leur smartphone plus de 5 ans.

Butler (Audi) : la voiture personnalisée

Le dispositif Butler, à l’étude chez Audi, propose des services adaptés à chaque occupant en reconnaissant à qui appartient les smartphones : position du siège, programmes musicaux, itinéraires… tout est automatique et interconnecté avec le système central d’infodivertissement du véhicule.

 

Mobilité : les tendances émergentes

Autopartage, covoiturage, télématique embarquée… les flottes automobile sont en pleine mutation avec de nouvelles organisations à intégrer. 2015 permettra d’y voir plus clair ! Explication.

Autopartage : l’année des premiers bilans

Sur le même modèle qu’Autolib’ à Paris, les entreprises misent de plus en plus sur l’autopartage pour organiser leur flotte automobile. En mettant à disposition de leurs collaborateurs un pool de véhicule en libre-service (en complément de véhicules de fonction pour certains postes), elles se lancent dans une nouvelle organisation qui nécessite une bonne préparation en amont. Les avantages ? Moins de véhicules pour en proposer au même nombre de salariés, une car policy simplifiée, une flexibilité plus importante… Reste à voir si cette tendance émergente se confirmera dans les prochaines années.

Covoiturage : organisation obligatoire

Même si les services de covoiturage sont en ligne de mire des autorités (en réponse aux plaintes des taxis, qui y voient une concurrence déloyale), les points de rencontre se multiplient pourtant. Plusieurs applications smartphone proposent aux utilisateurs de partager, le temps d’un trajet, les différents frais de déplacement. Pour les entreprises, les salariés qui souhaitent faire leur déplacement en covoiturage doivent l’avoir signalé en amont pour qu’un cadre bien défini soit mis en place. La compagnie d’assurance doit aussi être mise au courant.

Gardiennage : des pneus au top de leur forme

L’alternance des pneus été/hiver nécessite un stockage pour toute la flotte automobile. Faire appel à des services de gardiennage spécialisé peut être intéressant. Avec un entreposage adéquat (à l’abri de la lumière, au sec et au frais), les pneus (ou roues complètes) seront moins abîmés et déformés à la fin de chaque période. En plus, les forfaits prévoient généralement le montage des pneus.

Conciergerie : externaliser certains services pour plus de confort

A la mode, les conciergeries automobile propose de prendre le relais des entreprises pour effectuer les révisions ou les contrôles techniques, la gestion des pneumatiques, le lavage des véhicule, la fourniture d’un véhicule de remplacement… De quoi séduire les conducteurs sédentaires à l’emploi du temps bien chargé.

Une flotte (définitivement) connectée

Ce n’est pas une nouveauté… mais tous n’ont pas encore succombé. 2015 devrait un peu plus confirmer la domination des véhicules connectés. Pour les gestionnaires de flotte, l’intérêt est certain : en s’appuyant sur les outils de télématique embarquée de plus en plus performants, ils peuvent affiner leur maîtrise des dépenses en fonction de chaque collaborateur.

 


Commentaire (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Valère Donard

    Bonjour,
    pour compléter ce que vous dîtes, il y a quelques semaines l’argus a publié un texte sur une route en ïle de France qui reflète des innovations possibles (c’est à l’état de test pour le moment) sur les route de façon généralisées, à lire ici http://www.largus.fr/actualite-automobile/la-route-du-futur-sera-testee-en-seine-et-marne-5427381.html

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi