Dans un contexte de baisse générale de l’accidentalité et de la mortalité routières, le Baromètre Axa* du 16 septembre 2014 dédié aux conducteurs de 2-roues motrices montre que la crainte des accidents reste élevée.**

Deux tiers des conducteurs de 2-roues déclarent se sentir moins en sécurité sur les routes qu’il y a 10 ans (contre 48 % des automobilistes). Mais ils ne rejettent pas pour autant la faute sur les automobilistes, puisque la moitié d’entre eux considère avoir eux-mêmes la conduite la plus dangereuse parmi l’ensemble des usagers de la route (31 % des automobilistes seulement).

Selon l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière), les conducteurs de 2-roues motrices représentaient 1,3 % du trafic routier mais 20 % des blessés et 19 % des tués sur la route.

Pour les motards et scootéristes interrogés, des solutions existent pour endiguer les risques d’accidents :

  • la meilleure prise en compte des 2-roues dans l’aménagement urbain (68 %) ;
  • l’amélioration de leur équipement (39 %) ;
  • la légalisation de la mobilité entre les files (36 %) ; le développement de la sécurité active et passive des véhicules (34 %) ;
  • la consolidation de leur formation (33 %).

 

*Enquête TNS Sofres pour AXA Prévention réalisée auprès d’un échantillon représentatif de conducteurs motocycles et scooters âgés de 18 ans et plus.

**Motos de 125cc et plus et scooters de plus de 50cc.

A lire également :
Les automobilistes français sont-ils si irresponsables ?

 


Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Alexandre Lantis

    Il faudrait commencer par rendre obligatoire les détecteurs d’angles mort pour tout le monde

  2. François Martinez

    Et pourquoi pas créer une voie dédiée aux motos / scooters

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi