Si le covoiturage*, notamment encouragé lors des pics de pollution enregistrés dans les grandes villes, prend de plus en plus d’importance, une récente étude du CGDD** révèle que 90 % des trajets domicile-travail effectués en France se font encore en « solo ». Elle met également en lumière certains points positifs et certains inconvénients inhérents à cette pratique :

Du côté des « pour » :

  • Une économie d’essence comprise entre 4,7 et 7,41 %
  • Une économie de diesel comprise entre 3,9 et 6,24 %
  • Une réduction des émissions de CO2 comprise entre 4,14 et 6,60 %
  • Une fluidification du trafic

Du côté des « contre » :

  • Une perte d’indépendance pour les conducteurs et les passagers
  • Une difficulté à mettre en place un équipage dans la durée
  • Des complications d’organisation pour les conducteurs-passagers, mais aussi pour les entreprises (risques de retards, règles en cas d’accidents ou d’infractions…)


*Utilisation d’un véhicule par un conducteur non-professionnel transportant au moins un passager pour un trajet commun.
**Commissariat Général du Développement Durable

A lire également :
Comment bien cadrer le covoiturage en entreprise?
Ecomobilité : les nouvelles pratiques en entreprises
Autopartage : l’émergence d’une nouvelle organisation de flotte

 

 


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi