Selon les chiffres publiés par l’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) le 16 juillet 2013, les immatricualtions de véhicules en Europe affichent en juin une baisse de 5,6 % par rapport à l’an dernier. Un seuil inégalé depuis 1996, qui confirme la tendance identifiée au cours du premier semestre 2013…

Un repli des nouvelles immatriculations de voitures de 6,6 % au premier semestre 2013

Le recul de 5,6 % des immatriculations européennes identifié par l’ACEA sur la période de juin, s’inscrit dans le prolongement de la tendance à la baisse enregistrée au cours du premier semestre 2013. En effet, de janvier à juin, le marché automobile européen (incluant les chiffres tranmis par les 27 pays de l’Union Européenne, hors Malte), afficherait un recul des nouveaux véhicules de 6,6 %. En chiffres : 6 204 990 nouvelles immatriculations européennes ont été répertoriées au cours du premier semestre 2013, contre 6 644 356 à la même période en 2012.

Les immatriculations françaises en baisse de 11,2 %

Contrairement au Royaume-Uni, qui a su tirer son épingle du jeu en enregistrant une hausse des immatriculations de véhicules neufs de 10 % au premier semestre 2013, la France a affiché une baisse de 11,2 % sur la même période. D’après un communiqué du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles publié le 1er juillet 2013, les immatriculations de véhicules industriels (VI) de plus de 5 tonnes seraient les premières touchées par la crise du marché, avec un repli de 12,6 %. Celles qui concernent les voitures particulières (VP) et les véhicules utilitaires légers (VUL) connaîtraient pour leur part une chute respective de 11,3 % et de 9,3 %. Premiers acteurs touchés par la crise, les entreprises Grands Comptes, PME et TPE semblent ne plus pouvoir renouveler leur flotte automobile autant qu’auparavant…

A quand la reprise ?

L’évolution des immatriculations de véhicules neufs étant directement liée à la situation économique et politique de chaque pays, il est difficile d’anticiper l’avenir pour les experts du secteur. Une chose est sûre, ces derniers n’envisagent pas de reprise du marché dans les mois à venir… en tous cas, pas avant le second semestre 2014. Mais ne sera-t-il pas bientôt nécessaire pour les entreprises de renouveler leur parc automobile vieillissant ?

La question reste ouverte !


Commentaire (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Antoine Martel

    Le parfait moment pour faire un tour en concession : j’ai acheté ma Mégane avec 4500 euros de remise il y a 4 mois… Et pour la location c’est pareil super prix négociables.

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi