Les flottes automobiles sont-elles en pleine révolution ? Avec l’émergence de l’autopartage, c’est en effet toute l’organisation des flottes qui est remise à plat ! Si vous faites le pari de ce système, vos collaborateurs (ou une partie seulement) se partageront alors successivement les véhicules du parc. Vous devrez donc mettre en place un pool en libre-service où ils pourront disposer des véhicules sur réservation préalable. Un changement majeur, donc, qu’il faudra préparer bien en amont de la mise en œuvre.

La faisabilité de ce système est-elle assurée au regard des caractéristiques de votre entreprise ? Comment adapter l’autopartage aux besoins de vos collaborateurs ? Quels sont les avantages que vous pourrez en tirer ? Retrouvez tous nos conseils pour tenter l’expérience dans les meilleures conditions.

Qu’est-ce que l’autopartage ?

Et si vos collaborateurs n’avaient plus de véhicule de fonction attitré ? Avec l’autopartage, place en effet aux véhicules de pool partagés ! Cette nouvelle organisation, qui se généralise en France, pourrait bientôt vous convaincre. Présentation de cette approche innovante.

L’autopartage s’invite en entreprise

Depuis quelques mois, une organisation de flotte automobile émerge : l’autopartage ! L’idée, pour les entreprises qui expérimentent ce système, est de proposer un pool de véhicules en libre-service. A l’échelle d’une entreprise ou d’un groupement d’entreprises, cette organisation est comparable à Autolib’ dans les communes d’Ile-de-France. Il s’agit donc d’un vrai changement de stratégie, mais aussi de philosophie, dont la mise en œuvre se fait pour l’instant principalement dans de grandes entreprises. Pour les sociétés qui ne disposent pas de transports en commun à proximité ou qui ont d’importantes factures de taxi, cette solution offre de nouvelles perspectives d’économies.

Le principe…

Vos collaborateurs peuvent emprunter, à tour de rôle et selon leurs besoins, les véhicules mis à leur disposition après réservation. L’autopartage se substitue entièrement ou partiellement à l’attribution d’une voiture de fonction par salarié. Rien à voir, donc, avec le covoiturage avec lequel on confond souvent cette pratique.

Pour qui ?

En général, tous les collaborateurs ne sont pas concernés par ce système de véhicules partagés. Pour des fonctions commerciales, l’usage très fréquent d’une voiture est nécessaire. Ne pas disposer d’un véhicule de manière continue et sans réservation préalable pourrait être trop pénalisant. De même, pour les cadres dont le véhicule de fonction à une valeur statutaire, l’autopartage n’est pas indiqué car cette organisation suppose une uniformisation de la flotte.

 

Les avantages

Economique, écologique, pratique… : sur le papier, l’autopartage a des arguments pour vous séduire. En misant sur cette nouvelle organisation, voici les avantages que votre entreprise pourrait en tirer.

Moins de véhicules nécessaires

Puisque les véhicules seront partagés par plusieurs collaborateurs successivement, il n’y aura plus besoin d’avoir autant de voitures dans votre parc. La plupart des coûts de gestion seront donc rationalisés avec notamment moins d’achats de véhicules.  Résultat : les coûts d’entretien, les consommations de carburant ou les émissions de CO2 baisseront mécaniquement. Enfin, comme ce système s’avère plus contraignant pour les utilisateurs, les déplacements superflus seront normalement moins fréquents.

Une flotte optimisée

La car policy (catalogue de véhicules) sera plus simple à réaliser puisque les choix seront centralisés. En effet, ce ne seront plus vos collaborateurs qui prendront les décisions finales, mais vous directement ! Avec une diversité de modèles moindre, votre flotte pourra ainsi être optimisée au plus juste en fonction de son TCO (Total Cost of Ownership). Une offre mixte électrique/thermique peut être intéressante pour s’adapter aux différents types de trajets possibles.

Plus de salariés concernés

L’autopartage peut permettre à certains collaborateurs qui n’avaient pas accès à un véhicule d’entreprise de bénéficier d’un moyen de transport professionnel. L’amortissement de ce service est en effet plus important lorsque les utilisateurs sont nombreux. Les groupements entre plusieurs entreprises voisines (fréquents en Italie ou en Allemagne où les PME s’engagent beaucoup dans ce mode de fonctionnement), peuvent donc être intéressants, même si la mise en place de cette organisation nécessite une bonne coordination pour une mutualisation efficace.

Une flexibilité rentable

L’autopartage peut permettre à vos collaborateurs de profiter des véhicules en dehors de leurs heures de travail moyennant paiement du service. Le soir ou le weekend, ils bénéficieront, à un prix compétitif, des véhicules disponibles. Cette possibilité offre un double avantage : le système est plus vite rentabilisé et popularisé au sein de l’entreprise.

 

Comment réussir la mise en place de l’autopartage ?

En instaurant l’autopartage, c’est l’ensemble de l’organisation d’une flotte, voire même le management général, qui doit être repensé. Une bonne préparation en amont est donc nécessaire. Comment rassurer vos collaborateurs les plus exigeants ?

Des conditions optimales

L’entreprise a-t-elle suffisamment de collaborateurs pour qu’un pool de véhicules soit rentable sur le long terme ? L’activité des salariés peut-elle être compatible avec un usage occasionnel des véhicules ? Vos collaborateurs ont-ils déjà des moyens de transport correspondant à leurs besoins (bus, trains…) ? Toutes ces questions doivent être prises en compte avant de déployer un système d’autopartage. Car la réussite de cette nouvelle offre de mobilité, coûteuse lors de sa mise en place (comme toute nouvelle organisation), dépend de nombreux paramètres.

Une grande disponibilité des véhicules

Afin d’assurer une bonne organisation, vous devrez prévoir des parkings dédiés à l’accueil du pool en autopartage. Sur place, chaque véhicule doit pouvoir être contrôlé pour offrir un service optimal à tous les utilisateurs qui se succèdent. L’entretien doit être assuré, ainsi que les pleins de carburant/recharges électriques. Par ailleurs, suffisamment de véhicules doivent être prévus pour ne jamais se retrouver en pénurie, notamment lors des heures pleines.

Des réservations simples et rigoureuses

Afin d’assurer le suivi des véhicules et garantir leur bonne utilisation, un système de réservation efficace doit être organisé. Par Internet ou en direct, vos collaborateurs devront signaler les plages horaires auxquelles ils comptent emprunter un véhicule. Avec leur badge professionnel, par exemple, ils pourront ensuite récupérer la voiture et la restituer lors de leur retour. Leurs déplacements devront correspondre au planning prédéfini, et qui devra être tenu rigoureusement.

Des véhicules satisfaisants

Pour vos collaborateurs, passer à l’autopartage peut être une source de frustration car ils perdront l’exclusivité du véhicule (pour ceux qui en bénéficiaient). Il apparaît ainsi nécessaire de choisir des véhicules valorisants qui trouveront l’adhésion du plus grand nombre : modèles, équipements, motorisations… De plus, à chaque nouvelle utilisation, ils devront bénéficier d’un véhicule disponible et prêt à l’emploi (en bon état, plein effectué, propre).

 


Commentaires (4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Morgan Ohayon

    C’est plus sympe de faire la route à plusieurs.

  2. Agnès Robin

    “Bonjour Morgan,
    Vous seriez donc partisan du covoiturage ? C’est également une pratique qui se développe de plus en plus en entreprise, mais qui mérite d’être bien encadrée. Je vous conseille, à ce propos, de consulter l’article rédigé par Loïc à ce sujet : http://pro-moove.total.fr/feedbacks/122630-bien-cadrer-covoiturage-entreprise. A bientôt !”

  3. Nathalie Gransard

    Bonjour, Total a t-elle pensé à mettre l’auto partage en place pour ses collaborateurs?

  4. rent m

    merci pour ces détails sur l’autopartage

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi