La différence de fiscalité entre l’essence et le diesel, qui explique en grande partie les écarts de prix à la pompe, défraie la chronique ces derniers mois. Malgré de nombreuses remises en causes de ce déséquilibre, n’attendez pas de changement avant 2015 ! Le point ici !

Statu quo de la fiscalité du diesel jusqu’en 2015 au moins

En France, le feuilleton de l’écart de fiscalité entre les carburants continue, ou plutôt s’interrompt jusqu’en 2015 minimum ! Lors de son intervention télévisée de mars dernier, le président de la République François Hollande a affirmé qu’aucune hausse d’impôts pour le gazole n’était à prévoir cette année… ni la suivante. Une décision qui tranche avec les nombreux avis récents, dont ceux de l’Union Française des Industries Pétrolières (UFIP) ou celui du comité pour la fiscalité écologique, présidé par l’économiste Christian de Perthuis et réclamé par la ministre de l’Ecologie Delphine Batho, qui préconisaient un rééquilibrage des taxes.

Une importante différence de prix à la pompe

Avec cette différence de fiscalité entre l’essence et le diesel, les prix à la pompe diffèrent beaucoup en France. Résultat ? En 2013, le sans plomb est facturé en moyenne 1,58 €/litre. Le diesel est pour sa part moins cher : 1,46 €/litre. Des chiffres en baisse de 3 centimes par rapport à 2012, mais encore bien loin de ceux constatés dans les pays producteurs, révèle l’étude Observatoire des carburants réalisée par le courtier français de location de véhicules de loisirs Auto escape : le sans plomb au Venezuela est proposé à 0,07 €/litre et le diesel en Arabie Saoudite est disponible à 0,04 €/litre en moyenne en 2013. Les prix les plus bas du monde !


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi