Le risque routier représente la deuxième cause d’accidents graves et mortels dans le secteur du bâtiment. En février dernier, trois organismes représentatifs de la profession (la FFB Fédération Française du Bâtiment, l’OPPBTP-Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics et la CNAMTS-Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés) ont donc élaboré une nouvelle charte sur ce sujet. Elle vient renforcer le premier accord datant de 2006 qui avait déjà donné lieu à la sensibilisation de près de 25 000 professionnels. 

L’objectif ? En renforçant la coopération entre les organismes, elle vise à inciter les chefs d’entreprises à intégrer la prévention du risque routier dans leur secteur au même titre que les autres risques professionnels.  

300 000 entreprises et près d’un million de salariés sont concernés par l’accord portant sur 6 domaines d’action : 

  • renforcer la sécurité des véhicules particuliers, utilitaires légers et poids lourds grâce à l’utilisation d’équipements spécifiques et à un entretien régulier,
  • rappeler le bon usage des téléphones mobiles au volant,
  • éliminer les comportements à risques (drogue, alcool),
  • vérifier les compétences à la conduite en situation professionnelle,
  • recourir au tutorat et à la conduite accompagnée des apprentis au sein de l’entreprise,
  • mieux gérer l’organisation des déplacements (objectif : réaliser des économies et préserver l’environnement). 

Une initiative soutenue par les pouvoirs publics, puisque lors du dernier Comité Interministériel à la Sécurité Routière, François Fillon a annoncé qu’un plan de prévention du risque routier professionnel serait mis en place dans un an à destination des agents de l’Etat.

 


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi