Les biocarburants renouvelables, dont l’objectif est de représenter 10% des énergies des transports routiers à l’horizon 2020, vont devoir répondre à de nouveaux critères de durabilité exigés par Bruxelles.

« Nous devons nous assurer que la totalité de la production de biocarburants et de la chaîne d’approvisionnement correspondante sont durables. C’est pourquoi nous avons fixé les normes de durabilité les plus exigeantes du monde. Les mécanismes reconnus aujourd’hui à l’échelon de l’UE constituent un bon exemple d’un système fiable et transparent qui assure le respect de ces normes strictes » a déclaré Günther Oettinger, commissaire chargé de l’énergie.

Ainsi, la Commission Européenne vient de valider des schémas de certification pour les biocarburants. Parmi les différents critères instaurés, les biocarburants devront prouver :

  • qu’ils ont été produits sur des terres qui n’étaient pas auparavant occupées par une forêt tropicale ou une prairie naturelle,
  • qu’ils génèrent, sur l’ensemble de leur chaîne de production, une baisse de 35% d’émission de gaz à effet de serre par rapport aux combustibles fossiles.

Pour obtenir cette certification de durabilité, les producteurs d’éthanol et autres biodiesels, seront soumis à plusieurs contrôles, dont des audits indépendants, pour s’assurer que tout est correctement appliqué.

Consulter le communiqué de presse de la Commission Européenne


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Newsletter Pro-Moove

Chaque mois, recevez les nouveaux articles qui accompagnent votre mobilité

A voir aussi