Commentaires (4)

Alexis
Alexis

Alexis

Niveau
0
Score
0

L'un de mes employés a eu un terrible accident (paralysie des jambes pendant plusieurs mois) l'an dernier à cause de la prise d'un médicament anti psychotique. Il ne m'en avait jamais fais part en plusieurs annéees de collaboration… Je confirme l'importance capitale d'en parler, et surtout nous, les responsables, de les prévenir afin qu'ils nous en parlent quand c'est le cas

Vincent
Vincent

Vincent

Niveau
0
Score
0

Bonjour,
En même temps ça se comprend que ce soit un problème... Et puis je me vois mal, en tant que salarié, signaler à mon patron quand je prends une aspirine par exemple. Pourtant tout médicament peut avoir des effets indésirables. En tout cas merci pour l'article très intéressant.

Jean
Jean

Jean

Niveau
0
Score
0

Une belle galere pour récupérer le véhicule si l'arrêt est prolongé... Pourtant le salarié n'est pas censé bouger s'il est arrêté, et encore moins avoir besoin de sa voiture en tant qu'outil de travail. N'importe quoi franchement...

Charles
Charles

Charles

Niveau
0
Score
0

Franchement pour certains médicaments (déclarés comme dangereux comme vous dites), il faudrait que ça devienne obligatoire de la part du salarié de prévenir son employeur. Le secret médical n'est pas toujours constructif il faut bien l'admettre.