Depuis le 3 août 2016, la voiture autonome est autorisée, à l’essai, sur la voie publique en France. Et pourtant, d’après un article de businessinsider.com, elle doit encore apprendre à traverser les ponts, à évoluer sur une chaussée enneigée et à rouler en ville. La voiture autonome ne peut également se diriger si le marquage longitudinal n’est pas d’une largeur et d’une qualité suffisante. Le système ne sait pas calculer le comportement irrationnel d’un piéton surgissant de manière inattendue. Et enfin, dans le cas d’une situation de danger à grande vitesse, « la voiture autonome devra choisir selon une complexe équation donnant la valeur d’un moindre mal ». La voiture autonome est donc encore loin d’être… autonome !

Vous apprécierez aussi :

Bientôt les voitures autonomes sur les routes de France

 

 

 


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

    Mes spécialités ? Les équipements et l'entretien automobile et l'évolution de l'offre constructeurs en matière de mobilité professionnelle. Je vous dévoile tous mes secrets pour garder vos véhicules comme neufs et constituer un parc cohérent au regard de votre entreprise et de vos besoins. De quoi envisager plus sereinement la gestion de votre flotte automobile, quelle que soit la taille de votre entreprise !   

En savoir plus sur Antoine   

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Recevez tous les nouveaux articles en avant-première
sur votre adresse e-mail

A voir aussi