En hiver, le givre sur les vitres de votre véhicule est inévitable. Mais des parades efficaces existent pour ne pas perdre de temps et, surtout, conduire en toute sécurité.

Comment réussir à limiter et enlever le gel des vitres de ma voiture ?

Avant

  • Pendant la nuit, si vous ne pouvez pas garer votre voiture à l’intérieur d’un garage, une bâche ou un carton sur le pare-brise peuvent limiter l’action du froid.
  • Relevez les essuie-glaces pour ne pas risquer de les abîmer.


Après

  • Si vous n’avez pas pu anticiper la baisse du mercure, agissez méthodiquement : allumez le moteur de votre voiture et enclenchez le dégivrage des fenêtres avant et arrière pendant quelques minutes.
  • Utilisez une raclette gratte-vitre, classique mais très efficace ! Et si vous ne parvenez pas à accéder à toutes les parties du pare-brise : des raclettes télescopiques existent. Vous en trouverez en station-service TOTAL. Des gants gratte-givre sont également disponibles sur le marché.
  • Avec un chiffon, enlevez le gel restant et la « neige » accumulée.
  • Si vous souhaitez utiliser un lave-glace, il est très important de vous procurer un produit doté d’un antigel !
Des « remèdes de grand-mères » pour limiter la formation de givre
Avant la tombée de la nuit, frottez les surfaces vitrées avec une pomme-de-terre coupée en deux : une fine pellicule d’amidon protègera la voiture de la formation du gel.
Cette action préventive peut aussi fonctionner avec un oignon coupé en deux ou un chiffon imbibé de vinaigre blanc (ou d’alcool à 90°).

Les pièges à éviter

Les automobilistes n’ont pas toujours les réactions adéquates face à leur véhicule blanc de givre. L’important est de garder la « tête froide » :

  • N’essayez pas de dégager le gel avec vos essuie-glaces, les caoutchoucs ne sont pas faits pour ça et au contraire, vous risquez de les endommager et de devoir les remplacer.
  • Ne versez pas d’eau chaude ! Votre pare-brise pourrait être très fortement endommagé par le choc thermique : fissures, voire éclatement…
  • Si la serrure est bloquée, ne forcez pas. Utilisez un aérosol de dégivrage plutôt que de chauffer la clé, un conseil souvent donné à tort.
Quelles sont les sanctions possibles si le champ de vision est obstrué ?
La conduite avec un pare-brise givré ou mal dégivré, ou avec un excès de buée, peut être considéré comme dangereuse, car nuisant à la visibilité du conducteur. L’article R316 alinéa 1 et 3 du code de la route apporte des précisions en ce sens. L’amende prévue en cas d’infraction est de 45 euros.

Pour votre sécurité, ne prenez donc pas le risque de partir sans voir correctement la route !
A lire également :
Pneus hiver : nos conseils pour payer moins
Chauffage du véhicule : pour plus de confort et de sécurité
Plein feu sur les phares !
7 règles d’or pour bien préparer votre flotte à l’hiver

 


Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Pierre Tireau

    Je crois que le gros sel ça marche bien aussi. Pas un hasard si c’est ce qu’ils font pour dégager les routes.
    En même temps si les saleuses lâchaient des oignons, ce ne serait pas pratique lol

  2. Marc Dolmen

    Ca marche mais c’est sale et il faut faire attention en relançant les essuie-glaces. Donc globalement déconseillé.

    Mes spécialités ? Les problématiques TPE, les Véhicules Utilitaires Légers, la sécurité mais aussi les nouvelles technologies. Vous avez une question relative aux problématiques liées à la gestion de flotte dans les petites entreprises ? Vous souhaitez en savoir plus sur l'évolution de l'offre Hi-Tech en matière de mobilité professionnelle ? Vous envisagez de mettre en place une politique de prévention routière au sein de votre structure ? Je mets toute mon expertise à votre service !   

En savoir plus sur Sophie   

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Recevez tous les nouveaux articles en avant-première
sur votre adresse e-mail

A voir aussi