Que ce soit pour un usage professionnel ou personnel d’un véhicule, le chargement ne doit pas être négligé. En effet, il a un impact direct sur la dangerosité, l’usure des pneus et la tenue de route, voire sur les consommations de carburant. Voici nos conseils simples pour optimiser le chargement.

Les véhicules particuliers : des bagages bien répartis

Avant chaque long trajet, vous devrez parfois prendre plusieurs bagages de volumes et poids différents. Les seuls mots à garder en tête dans ce cas : répartition équilibrée et visibilité.

Les règles d’or à respecter

  • Placez les affaires avec attention dans le coffre pour que la charge soit supportée autant à droite qu’à gauche ;
  • Ne dépassez pas le PTAC indiqué sur le certificat d’immatriculation ;
  • A l’extérieur de la voiture, les objets installés ne devront pas trop dépasser : pas plus de 2,55 mètres de large (voiture comprise) ;
  • A l’avant du véhicule, les éléments ne doivent pas dépasser l’aplomb du véhicule ;
  • A l’arrière du véhicule (ou de la remorque), le chargement ne doit pas excéder 3 mètres ;
  • Si un objet dépasse d’un mètre, des signalisations réfléchissantes doivent obligatoirement être installées et un feu rouge doit être équipé la nuit. La visibilité du conducteur ne devra pas être gênée et la plaque d’immatriculation ainsi que les phares devront rester visibles et accessibles. 

 

Les véhicules utilitaires légers : un aménagement pour plus de sécurité

Les VUL permettent à la fois le transport de matériaux et d’outils, mais aussi de personnes. Il est important de connaître quelques règles, dont certaines sont des obligations.

Les règles d’or à respecter

  • Ne dépassez pas la charge utile autorisée (charge utile = poids total autorisé en charge – poids à vide). Déduisez aussi de la charge utile : le poids des passagers, des aménagements et des équipements fixes ;
  • Faites installer une cloison entre la zone de chargement et l’habitacle par un aménageur professionnel. Optez pour une cloison pleine plutôt qu’un grillage si l’activité nécessite l’utilisation d’objets fins (comme des tubes métalliques par exemple). Ce choix vous permettra d’optimiser aussi le chauffage et la climatisation ;
  • En amont de l’aménagement, pensez aux besoins de vos collaborateurs : quel volume est nécessaire ? Quel type d’ouvrants ? Quel habillage pour les parois ? Quelle surface de plancher (qui peut être antidérapant par exemple) ? ;
  • Fixez parfaitement toutes les charges. Cela évitera d’alourdir le bilan si un accident survient. Les tendeurs élastiques ne sont pas autorisés pour l’arrimage, selon l’article R. 312-19 du Code de la route. Préférez des sangles en fibres synthétiques directement accrochées à des points d’ancrages fixes ;
  • Si les chargements sont conséquents et sont au cœur de votre métier, mettez en place des plans de travail précis où les outils les plus utilisés sont facilement accessibles.

 
Enfin, gardez bien en tête que la hauteur de votre véhicule est augmentée. Les problèmes à l’entrée des parkings et des ponts sont récurrents…

A lire également :
Véhicules utilitaires légers : choix, aménagement et entretien
Départ en vacances : êtes-vous bien équipé ?


Commentaire (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Quentin vangeersdaele

    Très bien pour les utilitaires, ça évitera un certain nombre d’accidents !

    Mes spécialités ? Les équipements et l'entretien automobile et l'évolution de l'offre constructeurs en matière de mobilité professionnelle. Je vous dévoile tous mes secrets pour garder vos véhicules comme neufs et constituer un parc cohérent au regard de votre entreprise et de vos besoins. De quoi envisager plus sereinement la gestion de votre flotte automobile, quelle que soit la taille de votre entreprise !   

En savoir plus sur Antoine   

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Recevez tous les nouveaux articles en avant-première
sur votre adresse e-mail

A voir aussi