Les moteurs des véhicules de votre flotte sont mis à rude épreuve. Afin d’améliorer leur rendement et augmenter leur durée de vie, vos collaborateurs peuvent agir ! Encouragez-les à effectuer des appoints réguliers entre deux vidanges d’huile moteur. Voici nos conseils pour savoir pourquoi et comment faire une remise à niveau de lubrifiant.

Les lubrifiants automobiles sont essentiels au bon fonctionnement du moteur. Vos collaborateurs ont donc tout intérêt à y porter une attention particulière… L’huile du moteur a pour fonction de :

  • refroidir les pièces du moteur, soumises à de fortes chaleurs car sous pression (particulièrement lors d’un démarrage à froid) ;
  • assurer leur étanchéité (entre la chambre de combustion et le carter) ;
  • garantir leur propreté ;
  • protéger les surfaces internes contre la corrosion.

L’appoint de lubrifiant pour optimiser les performances

S’assurer régulièrement de la présence de lubrifiant, en quantité suffisante, est donc primordial pour augmenter la durée de vie des véhicules de vos collaborateurs, mais aussi pour limiter les consommations de carburant tout en améliorant le rendement du moteur. En outre, une voiture en état normal de fonctionnement consomme entre 0,2 et 0,5 litres d’huile tous les 1000 km (en fonction du lubrifiant utilisé, de l’utilisation du véhicule (urbaine, rurale ou autoroutière) et des exigences mécaniques et thermiques. Le niveau d’huile du moteur doit ainsi être vérifié et un appoint effectué, si besoin, entre deux vidanges (une fois par an ou tous les 10 000 km). Pour le savoir, dévissez le bouchon « Huile » et regardez la jauge qui indiquera la quantité minimale de lubrifiant nécessaire pour bien alimenter le moteur. Après l’appoint, n’oubliez pas de bien essuyer la zone autour du bouchon.

Un lubrifiant bien adapté

Le choix de l’huile du moteur doit être effectué avec précaution, en suivant les recommandations présentes sur le livret du propriétaire :

  • l’huile doit convenir au type de moteur : essence ou diesel ;
  • les mélanges entre deux types d’huile différentes sont déconseillés pour ne pas diminuer leurs caractéristiques (notamment en ce qui concerne la viscosité de l’huile) ;
  • l’ajout d’additifs peut être inutile ou nuisible si les huiles sont déjà optimisées, comme c’est le cas pour les lubrifiants TOTAL ;
  • l’huile ne doit pas être « contaminée » par de l’eau.

 

A lire également :
Comment augmenter la durée de vie de votre flotte ?
Garder ses véhicules comme neuf : quelques astuces


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

    Mes spécialités ? Les équipements et l'entretien automobile et l'évolution de l'offre constructeurs en matière de mobilité professionnelle. Je vous dévoile tous mes secrets pour garder vos véhicules comme neufs et constituer un parc cohérent au regard de votre entreprise et de vos besoins. De quoi envisager plus sereinement la gestion de votre flotte automobile, quelle que soit la taille de votre entreprise !   

En savoir plus sur Antoine   

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Recevez tous les nouveaux articles en avant-première
sur votre adresse e-mail

A voir aussi