L’association « 40 millions d’automobilistes » s’est récemment élevée contre les radars « pièges ». Le délégué interministériel de la Sécurité routière, Frédéric Péchenard, a rapidement contre-attaqué. Sur les 72 radars mis au pilori, « 52 sont situés sur des zones dont l’accidentalité était importante avant l’installation du radar », a-t-il souligné. Les 20 autres ont eux aussi des justifications valables selon lui : vitesses élevées constatées, protection d’ouvrages d’art ou de poste de frontière.

Dans le même temps, les premiers chiffres des radars mobiles nouvelle génération ont vu le jour. Et les résultats sont sans appel : en seulement quatre mois de service, les 46 premiers appareils déployés en France depuis mi-mars ont enregistré 15 000 infractions ! D’ici la fin d’année, ils devraient être 100 à sillonner les routes françaises. Ces radars, qui devraient bientôt flasher les véhicules croisés, seront même 400 en 2016. Plus que jamais, vos collaborateurs devront se montrer exemplaires.

A lire également :
Amendes : qui doit payer ?

 


Commentaire (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Antoine Martel

    Ahah c’est pas mal !!! Belle pioche du gouvernement qui critiquait pourtant à tout va le précédent. Et sérieux qu’on ne vienne pas nous faire croire que c’est dans les zones dangereuses qu’ils sont placés : une belle descente avec une montée juste après il faut prendre de la vitesse et ce n’est pas plus dangereux que çà…

    Mes spécialités ? Les évolutions fiscales relatives à la gestion de flotte, mais aussi toutes les problématiques en matière d'assurance automobile. Ma mission ? Vous aider à décrypter les règles de fiscalité et de réglementation liées à la gestion de la flotte de votre structure. Assurance, TVS, divergences européennes… pas de panique : je m'engage à vous conseiller sans détour et en toute clarté !   

En savoir plus sur Fabien   

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Recevez tous les nouveaux articles en avant-première
sur votre adresse e-mail

A voir aussi