Antiblocage des roues, régulateur de vitesse adaptatif, détecteur d’angle-mort : en quelques années, l’utilisation des aides à la conduite s’est démocratisée. Leurs atouts ? Garantir aux automobilistes des conditions de sécurité et de confort accrues tout en réduisant les coûts d’entretien des véhicules. Ces dispositifs constituent donc un paramètre de choix essentiel pour les gestionnaires de flottes lors de l’achat ou de la location des véhicules. Mais face à la multitude d’innovations développées par les constructeurs et les équipementiers, comment faire les meilleurs choix ? Tour d’horizon des dispositifs devenus incontournables…

Maitrise du comportement

ABS, ESP, stationnement semi-automatique, détection de collision… Parmi les outils d’assistance à la conduite développés par les constructeurs, certains dispositifs, obligatoires ou optionnels, améliorent la tenue de route du véhicule ou automatisent certaines manœuvres. Le point sur les essentiels… 

Antiblocage des roues (ABS) 

Bien connu des automobilistes, l’ABS (Antilock Break System) est obligatoire depuis 2006. Son principe : empêcher les roues de se bloquer en cas de dérapage, notamment sur des surfaces peu adhérentes (routes gelées, gravier, pluie, etc.). 

Contrôle de trajectoire (ESP) 

L’ESP (Electronic Stability Program) améliore la tenue au sol du véhicule : en cas de dérapage, il ramène la voiture dans la trajectoire désirée grâce à une action sur les freins. Selon une étude de l’université de Cologne, ce correcteur de trajectoire sauverait 4 000 vies chaque année. Depuis 2012, il est d’ailleurs obligatoire en France sur les véhicules particuliers. 

Régulateur de vitesse adaptatif 

Activé en fonction du véhicule qui précède et de la vitesse programmée, le régulateur de vitesse adaptatif est idéal pour sécuriser la conduite et réduire la consommation de carburant. Il maintient une distance de sécurité entre le véhicule et ceux qui le précèdent grâce à un radar à ondes millimétriques : si un obstacle est détecté, le véhicule freine automatiquement jusqu’à l’arrêt. 

Active Prediction : anticiper les dénivelés 

Développé par l’équipementier Scania, l’Active Prediction ajuste la vitesse du véhicule en fonction de la topographie : le dispositif utilise les données cartographiques NAVTEQ et anticipe les dénivelés grâce à la géolocalisation du véhicule. Avec la prise d’élan avant une montée, des économies de carburant sont réalisées.

Stationnement semi-automatique 

Des radars situés à l’avant et à l’arrière du véhicule aident à réaliser les créneaux et les manœuvres en bataille facilement. Après avoir enregistré les paramètres de stationnement, des capteurs ultrasons signalent l’angle de braquage des roues pour permettre au véhicule de se garer correctement. Le conducteur gère ainsi uniquement la vitesse du véhicule. 

Détection de collision 

Un radar de détection à l’avant du véhicule permet d’alerter le conducteur en cas de ralentissement soudain : le système émet alors une alerte, exerce une pression sur la ceinture de sécurité et déclenche le freinage automatique de la voiture 

VUL : les outils d’assistance incontournables 

Propriétaire d’une flotte de 9 véhicules, Philippe l’Herrou de la société SAS Déménagements L’Herrou s’apprête à recevoir un nouveau VUL d’ici quelques semaines : « Le confort et la sécurité de nos salariés est la priorité de notre société. Notre futur VUL, bridé à 100 km/h et équipé d’un chronotachygraphe numérique disposera également de toutes les options indispensables à la prévention des risques d’accident : anti-blocage des roues, aide au freinage d’urgence, contrôle électronique de stabilité, limiteur et régulateur de vitesse… Autant de dispositifs qui nous ont permis d’obtenir une subvention de la CRAM de 3 000€ pour l’achat de ce véhicule sécurisé. »

 

Accompagnement du conducteur

Toujours plus innovantes, les nouvelles technologies embarquées dans les véhicules permettent une analyse plus fine de l’environnement. Reconnaissance des panneaux, alerte au franchissement involontaire de ligne, détection d’angle mort : tour d’horizon des équipements qui permettent aux conducteurs d’appréhender la route et ses dangers avec plus de vigilance. 

Navigation, GPS 

Tracé du chemin à suivre, état du trafic, localisation de parkings ou de stations-services : les GPS sont désormais devenus incontournables pour les professionnels qui souhaitent gagner du temps et réaliser des économies de carburant. Embarqués, nomades, ou sur Smartphone, ces dispositifs prennent aujourd’hui une multitude de formes, pour le plus grand confort de conduite de vos collaborateurs. 

Alerte au franchissement involontaire de ligne (AFIL) 

Ce dispositif permet de signaler au conducteur une trajectoire déviante par rapport aux marquages au sol (souvent révélatrice d’une perte de vigilance). Le dépassement des lignes blanches sans clignotant, mais aussi les mouvements inhabituels du volant ou de la pédale d’accélérateur enclenchent un signal sonore et un affichage préventif sur le compteur

Détection d’angle mort 

Grâce à des radars situés sur les ailes de la voiture, les conducteurs peuvent désormais détecter un véhicule qui se trouve dans l’angle mort. Un voyant sur les rétroviseurs et une alerte sonore permettent à l’automobiliste d’anticiper un dépassement et limitent ainsi les risques d’accidents, particulièrement fréquents avec les 2-roues. Le rétroviseur asphérique est par ailleurs très utile pour réduire l’angle mort : ce miroir courbé vers l’extérieur augmente le champ de vision du conducteur. 

Reconnaissance des panneaux 

Une caméra placée entre le pare-brise et le rétroviseur intérieur reconnaît certains panneaux sur le bord de la route (limitations de vitesse, interdictions de dépassement, etc.) jusqu’à 100 m de distance lorsque les conditions le permettent. La signalisation repérée apparaît alors sur le tableau de bord du conducteur afin de l’aider à anticiper et à respecter le code de la route. 

Vision nocturne 

La vision nocturne repose sur l’installation d’une caméra infrarouge située devant le rétroviseur intérieur. Celle-ci détecte les sources de température (piétons, animaux) qui pourraient croiser le chemin du véhicule. L’image est ensuite reproduite sur un écran dans l’habitacle. Un outil efficace pour réduire les risques d’accidents de vos collaborateurs.

 

Simplification des commandes

La multiplication des technologies dans l’habitacle pourrait se transformer en véritable casse-tête pour les conducteurs. Les constructeurs l’ont bien compris et ont donc développé de nombreux systèmes pour rendre la vie à bord du véhicule plus intuitive. 

Reconnaissance vocale 

Conçue pour simplifier l’accès à des fonctions comme le GPS, le lecteur audio, le téléphone ou l’annuaire, la reconnaissance vocale s’est démocratisée dans les véhicules. Grâce à cette technologie, le conducteur peut désormais entrer une destination dans son GPS, appeler un collaborateur, chercher une station-service, un hôtel ou un restaurant à proximité, sans quitter le volant des mains. 

Éclairage intelligent 

L’éclairage intelligent est un bon moyen d’améliorer la sécurité de vos collaborateurs. Le faisceau et la direction des phares avant s’adaptent automatiquement en fonction de l’environnement (luminosité, climat) et du comportement du véhicule. L’éclairage peut être plus ou moins profond selon la vitesse et il prend en considération les dénivelés et les trajectoires. Par temps de brouillard, qui provoque des accidents deux fois plus graves que la moyenne, l’intensité est moindre pour éviter l’auto-éblouissement. 

Allumage automatique des essuie-glaces 

Les conditions climatiques défavorables étant particulièrement critiques sur la route, l’allumage automatique des essuie-glaces est un bon moyen de réduire la sinistralité. Lorsque l’humidité est détectée par des capteurs sur le pare-brise, les balais d’essuie-glaces s’enclenchent automatiquement. La fréquence de leurs mouvements est fonction de l’intensité de la pluie. 

Rétroviseurs jour/nuit automatiques 

L’éblouissement est l’une des causes principales d’accident. Afin de pallier ce problème, un gel électrochromique peut être appliqué sur les rétroviseurs. Il obscurcit automatiquement le miroir et permet d’éviter l’éblouissement du conducteur qui suit. La sécurité de tous les usagers de la route est ainsi améliorée.

 


Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

    Mes spécialités ? Les équipements et l'entretien automobile et l'évolution de l'offre constructeurs en matière de mobilité professionnelle. Je vous dévoile tous mes secrets pour garder vos véhicules comme neufs et constituer un parc cohérent au regard de votre entreprise et de vos besoins. De quoi envisager plus sereinement la gestion de votre flotte automobile, quelle que soit la taille de votre entreprise !   

En savoir plus sur Antoine   

Des idées d'article ?

Cet article vous a plu ?

Recevez tous les nouveaux articles en avant-première
sur votre adresse e-mail

A voir aussi